Honda CB550 by Café Cycles

À l’écoute de…
CHUCK RAGAN Bedroll Lullaby
Album : Till Midnight (2014)


Les Honda CB550 n’étaient pas des références dans les plus beaux jours du renouveau de la scène café racer mais si elles avaient été préparées par Café Cycles tout aurait pu changer. Avec le nouvel essor que connaît la culture café racer, il est facile pour la nouvelle génération d’oublier ses origines modestes.

La plupart des plus grands préparateurs dans le monde, et même des constructeurs, ont produit de coûteux café racer. Mais dans un petit atelier du Rhode Island un amoureux des motos anglaises et un maître du formage de l’aluminium, Pete Chase, prouve que les anciennes pratiques fonctionnent toujours. En fait, il aime tellement les motos anglaises qu’il les découpe à peine et préfère sortir des customs Honda avec une saveur britannique !

Ayant une demi-douzaine de cadres nus de CB500 et CB550 dans différents états de délabrement dans son atelier, Pete a eu besoin d’une étincelle d’inspiration pour obtenir cette vision de la moto. C’est venu quand, en passant par une brocante, il a repéré du coin de l’œil ce qui semblait être un moteur quatre cylindres en ligne. Il a découvert que c’était en fait un moteur de CB550 qu’il pouvait facilement restaurer – vendu seulement 40 dollars. Avec juste un cadre et un moteur pour travailler, Pete s’est attelé à la construction d’une magistrale moto café racer comme cela se faisait au bon vieux temps.

Honda CB550 by Café Cycles : les caractéristiques

Pour s’assurer que la CB550 tournerait parfaitement dans les nombreuses années à venir, tout a été démonté et une restauration complète entreprise. Les jeux des coussinets de bielle et du vilebrequin ont été contrôlés pour vérifier que tous étaient conformes aux spécifications tandis que la chaîne primaire et tous les joints ont été remplacés. Ce sont des changements intelligents à faire sur n’importe quel moteur de CB qui a été délaissé tout comme le nouvel embrayage et ses ressorts que Pete a installés. Les cylindres ont été améliorés, des segments Honda d’origine installés et la culasse a été reconditionnée avec un léger surfaçage, le rodage des soupapes et également le polissage des cames et des culbuteurs.

Crédits Photos ©Matt Francis

Avec le moteur prêt à donner des années de service actif, Pete a choisi ensuite le bon cadre dans sa collection puis il l’a coupé en deux. De ses propres mots :

« J’ai essentiellement découpé la moto en deux juste derrière le réservoir d’essence. J’ai fabriqué une nouvelle boucle arrière. J’ai fait de nouveaux silentblocs à environ 7 centimètres de la position d’origine. Sur le bras oscillant, j’ai bougé les silentblocs inférieurs d’environ 5 centimètres. Cela m’a permis d’incliner les amortisseurs arrières vers l’avant et d’en finir avec le cul levé. »

et qui peut s’opposer à cela, un homme en mission avec une disqueuse ne peut pas être stoppé !

Alors que c’est définitivement une moto japonaise, le travail de peinture combine le meilleur de l’Angleterre. L’art traditionnel du façonnage du métal est l’une des spécialités de Pete et il a réalisé l’assiette et le dosseret de selle dans le pur style café racer. Le réservoir est un modèle sur le tard de CB550 et qu’est-ce qui pourrait être plus inspiré « Old Blighty » (1) qu’un jeu de couleurs British Racing Green et Wimbledon White. Le travail de peinture est tellement bon que vous ne devinerez jamais qu’il a été fait dans le garage de ses parents en raison d’un atelier bondé. Le phare Lucas, les cornets, l’échappement style Norton et le moteur noirci, tout nous renvoie à un style simple et classique.

Les motos japonaises n’étaient pas vraiment populaire parmi les groupes café racer des années 1960, mais si vous preniez l’une des motos de Café Cycles pour revenir aux jours de gloire de l’Ace Café, il serait difficile de penser que même les aficionados de Norton sirotant leur thé ne voudraient pas serrer la main de Pete !

Traduction de « 1974 Honda CB550 – Café Cycles » par Martin Hodgson ©Pipeburn


Notes
(1) « Vieille Angleterre »

Et vous, vous en pensez quoi ?