BMW R90 by Northern Café Racers

L’Alaska est l’ultime frontière de l’Amérique et en été des milliers de motocyclistes y affluent pour découvrir les paysages spectaculaires et les kilomètres sans fin des routes sinueuses. Bien que la plupart des motos soient des routières, des GT ou des enduros, il semble maintenant que la scène café racer commence à décoller – à son rythme. Un natif d’Alaska, Erik Christensen, et ses amis ont créé Northern Cafe Racers.

« Nous sommes quatre dans notre équipe », dit Erik. « Nous sommes seulement quelques gars avec leur vie quotidienne qui construisons nos motos dans nos garages en prévision de l’incroyable saison pour rouler en Alaska. »

Cette superbe BMW R90/6 de 1974 n’est pas seulement la première moto que nous présentons d’Alaska mais elle pourrait juste être le premier café racer construit en Alaska. Erik a toujours eu une affinité pour les BMW à cylindres opposés – probablement née de sa précédente carrière dans l’aviation. Trouver une candidate pour la restauration en Alaska allait être son premier challenge.

« Les motos en Alaska ont tendance à être utilisées plus que la moyenne inférieure », dit-il. « J’ai commencé à appeler chaque personne que je connaissais qui pourrait avoir une BMW à vendre. Ironiquement, c’est une petite annonce Craigslist sur mon téléphone qui a conduit à l’achat de la R90. »

BMW R90/6 by Northern Cafe Racers : la découverte

Erik est arrivé pour tester la moto et a été accueilli par un monsieur avec un nom singulièrement allemand.

« Nous avons discuté et j’ai essayé de marchander avec lui mais c’était un effort sans enthousiasme », dit-il. « Je sais que je vais payer le prix demandé pour cette putain de bécane parce que j’ai déjà envisagé de retirer le carénage, les valises et la selle de tracteur. Après avoir conclu, le comportement du vendeur change et il m’invite à regarder dans le garage. Il s’avère que son vieux père de 82 ans était l’ancien propriétaire de la concession BMW locale. Naturellement, j’ai différé mon retour à la maison et j’ai disparu pendant les deux heures suivantes. Des containers pleins de motos et de pièces de BMW jonchaient la propriété mais les choses sérieuses se passaient dans le garage. Des murs d’outils BMW, des affiches, une plateforme de side-car et plusieurs motos complètes. Je savais que j’étais au bon endroit quand j’ai ouvert un tiroir et qu’il était plein de vieilles cocardes BMW. J’ai failli revenir à la maison avec une R27 mais je savais que la clause moto dans mon contrat de mariage n’aurait jamais pu tenir. »

Crédits Photos ©Bo Ryan Photography

La vieille famille allemande et Erik sont devenus amis lors de l’achat de la moto.

« Je sentais que j’avais acheté quelque chose de spécial et, qu’à mon tour, j’avais l’obligation personnelle de faire de la moto quelque chose de spécial. Le vieux patriarche allemand n’a jamais approuvé mon traitement de la «parfaite ingénierie allemande». J’en ai plaisanté avec lui en disant que «J’échangerai un peu de cette ingénierie pour quelques touches de style». Il n’a même pas esquissé un sourire. Malgré nos avis divergents sur la moto, il est toujours prêt à offrir des conseils sur les motos et la vie. J’ai reçu un grand-père de substitution avec ma moto. »

BMW R90/6 by Northern Cafe Racers : les caractéristiques

Erik a acheté la BMW R90/6 en avril 2013 et a prévu de rouler tout l’été avant de commencer son projet de café racer.

« A chaque fois que j’ai piloté la moto, l’insatisfaction se faisait grandissante parce que ce n’était pas la moto dans mon esprit. 17 bières plus tard avec des amis et la moto était dans des sacs Ziploc. »

« Le thème de cette construction était New Vintage. Je voulais une moto unique et super propre qui fasse tourner les têtes et un son raffiné. Le pastel vert et le blanc crème proviennent de mon amour des vieilles choses des sixties. Agé de 33 ans, parfois je sens que je suis né à la mauvaise époque. Le filet brun a été peint à la main par l’artisan peintre Perry Cowles au Perry’s Rod & Custom. Il m’a inspiré pour la plaque d’immatriculation monté sur l’essieu et le feu arrière LED intégré. »

« Toutes les parties du châssis et les jantes sont traitées à l’époxy ou microbillées alors que chaque roulement et joint a été remplacé en cours de route. Lors de la restauration, j’ai amélioré l’alternateur, le régulateur-redresseur et opté pour un allumage électronique. La réfection du double disque avant était déjà complète alors j’ai simplement refait le maître-cylindre et remplacé les mâchoires de frein arrière en utilisant du matériel inoxydable. Les culasses rayés sont le résultat d’une autre réunion d’atelier agrémentée de bières. Tout comme les femmes portent des rayures horizontales pour les faire paraître plus grandes, je voulais que les culasses apparaissent encore plus large en utilisant cette même supercherie visuelle. »

« Le poste de pilotage a la plus forte concentration de modifications. J’ai utilisé des micro-interrupteurs japonais parce que je suis horrifié par les gros morceaux de plastique. J’ai passé du temps au Japon donc heureusement la mise en œuvre de ces commutateurs a été un peu moins difficile. L’élaboration du té supérieur a commencé avec une plaque Boxer Metal de haute qualité. Je voulais les données et l’apparence d’un Acewell mais je ne voulais pas de compteur saillant comme une acné juvénile. Après quelques bières avec des amis à l’atelier, nous avons modifié le té supérieur pour accueillir le compteur Acewell. C’est incroyable ce que l’alcool et la pizza vous stimule dans une petite ville. »

Avec le retour du rude hiver en Alaska, Erik a rentré cette magnifique BMW R90/6 dans son garage pour lui apporter quelques améliorations. Il a également commencé un autre projet BMW dont il nous dit qu’il sera un autre grand mélange de New Vintage – le nombre de café racer en Alaska pourrait doubler d’ici la venue du prochain été.

Traduction de « 1974 BMW R90/6 » par Scott Hopkin ©Pipeburn

Une pensée sur “BMW R90/6 by Northern Cafe Racers”

Et vous, vous en pensez quoi ?