Suzuki GN400 by Old Empire Motorcycles

Deux prépas n’auront jamais le même aspect, c’est ce qui rend la scène custom si créative. C’est une philosophie que partage deux entreprises britanniques qui ont décidé de mettre en commun leurs talents pour créer un chef-d’œuvre unique. Old Empire Motorcycles ne sont pas étrangers à Pipeburn après avoir construit une Ducati 900SS « Typhoon » – numéro deux de la sélection dans le Bike of the Year Award 2014 – et ils ont fait équipe avec ODFU, une entreprise de vêtements spécialisée dans les petites séries et les motifs dessinés à la main. Le résultat est une Suzuki GN400 de 1980 qui laisse la banlieue derrière elle et entre dans le monde des customs classiques.

Suzuki GN400 by Old Empire Motorcycles : les caractéristiques

Avec un projet connu sous le nom de « Osprey », le look final de la GN400 était incroyablement important à la fois pour OEM et ODFU mais leur niveau de créativité et de métier signifiait que ce ne serait jamais un problème. L’un des principaux défauts visuels de la GN400 a été rapidement corrigé par la décision d’abaisser l’avant de manière agressive. Les tés de fourche ont alors été modifiés pour accueillir un guidon, le support du phare et un saute vent fabriqué par OEM. Des logements pour les clignotants ont également été réalisés et prennent place au niveau du té inférieur.

Le cadre a été soigneusement nettoyé et les pattes de fixation enlevées tandis que la partie arrière du cadre a été coupée pour réaliser une boucle arrière ; un dosseret de selle a été fabriqué avec le feu arrière LED intégré. Sous la selle se trouve une batterie au lithium Shorai confortablement positionnée avec un faisceau électrique sur-mesure. Le garde-boue avant d’origine a également été coupé pour lui donner un aspect beaucoup plus esthétique tout en conservant sa fonctionnalité.

Le noir mat et le cuir cousu main donne à l’Osprey un style qui nous ramène à une époque où on terminait une rude journée de travail avec les mains calleuses et sales. Le réservoir a été fortement remanié pour se poser à la fois plus en avant et plus bas pour un look plus racé. Il a ensuite été fini avec une combinaison de noir mat et une série de dessins originales effectuée à la main par ODFU.

Le travail du cuir est tout simplement exquis avec des trousses à outils qui agissent comme deux caches latéraux et même le matériel qu’elles transportent est vintage. Le cadre est parfaitement entaillé pour les ceintures et les boucles tandis que les poignées sont également reliées en cuir fixé soigneusement avec un fil plat. Enfin, il y a la selle avec un cuir cousu main, parfaitement piquée et mise en forme – aussi belle qu’utile.

Le moteur de 396cc a été traité par un simple rafraîchissement en noircissant la culasse et un filtre reniflard prend soin de l’apparence. Le carburateur, décapé à la vapeur et équipé d’un filtre à air K&N, et l’échappement sur-mesure recouvert de bande thermique donnent un peu de tonus supplémentaire et un son beaucoup plus tapageur. Une mise à niveau du circuit électrique de 6V à 12V aide à l’alimentation de tous les périphériques y compris le phare maintenant à lentille jaune et le superbe compteur analogique / numérique.

Même les pneus, des Dunlop K70 de 18 pouces, intègrent l’énoncé du design et de la philosophie des deux sociétés. Leurs larges bandes de roulement donnent à la moto une orientation délibérée alors qu’ils restent totalement fonctionnels dans toutes les conditions routières et météorologiques. Et c’est exactement ce qu’OEM et ODFU veulent apporter, des conceptions ponctuelles avec une créativité foisonnante, exécutées avec brio mais toujours construites pour être pleinement fonctionnelles. Il semble que c’est bien la première fois qu’ils collaborent mais la « Osprey » est la preuve que c’est une rencontre placée sous le signe de la création.

Traduction de « 80 Suzuki GN400 – Old Empire Motorcycles » par Martin Hodgson ©Pipeburn


Crédits Photos ©Nathan Walton

Et vous, vous en pensez quoi ?