Moto Guzzi V65C by Venier Customs

À l’écoute de…
Ben Harper & The Innocent Criminals Paris Sunrise #7
Album : Lifeline (2007)


Si vous aimez le style des motos vintage mais devenez blême à la perspective de l’entretien et des réparations, Stefano Venier a une réponse pour vous. Il reconstruit et restaure des anciennes Moto Guzzi en ajoutant une touche de customisation qui les élève au sublime. Au cours des deux dernières années, l’atelier Venier Customs, implanté à Brooklyn, a construit cinq motos « Diabola », pour les expédier à des clients aussi loin que Londres et Milan. Et il est facile de comprendre pourquoi la demande est là.

La Diabola est une restauration complète d’une Moto Guzzi V65C de 1984. Le « C » caractérise la version custom de la V65 mais la selle de style « cruiser » et l’immense bulle ont heureusement disparu. La V65 est une plateforme solide et fiable avec des mécaniques simples, éprouvées au fil des décennies.

Comme Venier le souligne, « Moto Guzzi utilise encore ce cadre, le bloc moteur et la transmission sur le modèle V7 actuel. »

Moto Guzzi V65C by Venier Customs : les caractéristiques

Bien que le V-twin à refroidissement par air ne mesure que 643cc, il dégage 52 chevaux – quatre de plus que la contemporaine Moto Guzzi V7 Stone (contrainte de la réglementation des émissions). Venier commence le travail par un démontage complet et la reconstruction de la moto originelle. Cela inclut l’ensemble de la transmission ainsi que les systèmes électriques et de freinage. Ces éléments sont restaurés « comme neuf » en utilisant des pièces d’équipementier, jusque dans l’éclairage, et le contrôle de qualité de Venier est encore plus strict que celui d’usine. Il remplace même le phare avant et les amortisseurs avec des pièces d’origine qui coûtent plus cher que le matériel compatible.

Crédits Photos ©Donatello Trevisiol

Sur cette V65 particulière, chaque composant a été restauré, modifié ou amélioré sauf le réservoir et les pattes de fixation du phare. Les commandes reculées en sont un parfait exemple : après avoir exploré les possibilités d’un matériel actuel, Venier a fini par modifier les originaux. Parmi les quelques améliorations «modernes», on trouve les silencieux et le guidon café racer/clubman Tommaselli Condor. L’esthétique est minimaliste, amplifiée par les finitions noires. Quand ce n’est pas noir c’est chrome, tout a été refait. Même l’aspect du compteur de vitesse Veglia Borletti d’origine a été soigneusement rénové, perdant l’encombrement visuel tout en gardant le style intemporel.

« Il s’agit d’esthétique », dit Venier. « La Diabola n’est pas une moto haute performance. C’est une restauration qui accentue les formes et les détails de l’originale avec une révision mécanique complète. »

Ce niveau de prestation n’est pas bon marché. Mais les clients de Venier Customs apprécient le style intemporel et un artisanat de qualité. La solution ne sera pas aisée, mais si vous voulez une moto classique qui démarre au doigt et à l’œil et déborde de caractère, commencez par économiser dès maintenant.

Traduction de « Venier’s Moto Guzzi V65: Better Than Factory? » ©BIKEEXIF

Et vous, vous en pensez quoi ?