Harley-Davidson XL1200C Sportster by Hageman Cycles

Greg Hageman est connu comme le gars qui nous a convaincu que les Yamaha Virago pouvaient avoir du style. Mais nous n’avions jamais vu un custom Harley-Davidson de la part du constructeur américain. Ce qui est étrange : la Harley-Davidson XL1200C Sportster est sans aucun doute une meilleure plateforme (et plus populaire) que la Virago. Et Greg connaît bien son sujet, c’est un technicien qualifié Harley de haut niveau.

« J’ai commencé en 1999 » nous dit-il, « et j’ai pris tous les cours techniques que l’usine a proposé jusqu’en 2011. Donc, je suis pleinement conscient que c’est une merveilleuse moto à tout faire. »

Ainsi, après une longue période de customs Yamaha, Greg Hageman a décidé de retourner à ses racines.

« C’est une moto que j’ai à l’esprit depuis une quinzaine d’années, bien avant la grande tendance des Scrambler d’aujourd’hui. J’ai acheté mon premier Sportster en 1999 et je pensais qu’il était si agile et si maniable que je ne voyais aucune raison à ce qu’il ne fasse pas un peu de parcours tout-terrain. »

HD XL1200C Sportster by Hageman Cycles : les caractéristiques

Le poids était une préoccupation majeure pour Greg dans la recherche d’une base adaptée et ce devait être à l’origine un modèle plus vieux et plus léger. Mais le choix s’est finalement porté sur un XL1200C de 2006.

« Je sais que les nouveaux silentblocs sont plus lourds » explique-t-il. « Mais ils sont tellement plus souples sur le long terme et les plus répandus sur le marché sont au même prix. »

Pourtant, il a réussi à abaisser le poids du Sportster à 220 kg par rapport au poids d’origine de 256 kg. Et il a amélioré la suspension en l’équipant d’une paire d’amortisseurs Hagon Nitro de 390 mm à l’arrière et des ressorts de fourche Progressive Suspension avec des écrous de réglage de la précharge Burly Brand à l’avant.

La majorité du poids a été rogné sur la carrosserie : il y a une nouvelle boucle arrière et une nouvelle selle et les garde-boue sur-mesure sont sans aucun doute plus légers que ceux d’origine. Greg a adapté des réservoirs Harley de 2 tailles différentes qui peuvent être échangés en fonction de l’utilisation du jour (taille la plus petite sur les photos).

Crédits Photos ©Erick Runyon

L’ergonomie du Sportster a été retravaillée avec un guidon haut de scrambler (équipé avec des poignées Thruster de Biltwell Inc.) et des repose-pieds crantés abaissés. Le compteur a été transféré sur la gauche de la moto pour épurer le poste de commande et tous les feux – sauf le phare avant – ont été enlevés. Leurs remplaçants sont assez difficiles à repérer : la boucle arrière accueille un feu LED et les clignotants sont des feux LED de Motogadget intégrés aux extrémités du guidon.

Greg a parsemé ici et là des pièces de bon goût. Il y a une fine grille de phare et une plaque de protection, un filtre à air « à l’ancienne » et une ligne d’échappement Vances & Hines modifiée et surélevée. Buchanan’s a fourni un ensemble de jantes Sun (19″ à l’avant / 17″ à l’arrière) et des gros rayons en acier inoxydable liés aux moyeux Harley d’origine. Et la transmission finale a troqué sa courroie pour une chaîne.

Greg dit qu’il voulait garder la moto « Aussi simple et utile que possible mais toujours élégante. » Son choix de couleur fait écho à ceci : « Elle est semblable à la couleur birch white (1) Harley-Davidson d’origine mais avec un peu de paillettes sur le dessus pour un esprit 70’s. »

C’est un bon choix et l’esthétique de l’ensemble est délicieusement rétro.

« J’ai basé le style de cette moto sur un modèle de 1971 » dit-il. « Il a un petit goût d’Evel Knievel (2) comme je l’aime. »

Quant aux pneus, ce sont des Continental TKC80 – une sélection que certains considèrent plus tendance que fonctionnelle. Mais Greg n’est pas ce genre de constructeur.

« Si vous me voyez dehors sur les chemins, vous comprendrez. »

Traduction de « The Spirit of ’71: Hageman’s XL1200C Scrambler » par Wesley Reyneke ©BIKEEXIF


Notes
(1) Blanc bouleau.
(2) Motard cascadeur américain.

Et vous, vous en pensez quoi ?