Norton Commando 850 by The Gasbox

Il n’y a pas trop longtemps, The Gasbox a été présenté sur ces pages lorsque sa BMW R80 a fini sur la troisième marche de notre concours Bike of the Year Awards 2014. Il est donc juste de dire qu’il peut construire une moto d’enfer. Mais appréhender le style du propriétaire Jesse Bassett n’est pas facile. Prenez cette Norton Commando 850 de 1974. Ce n’est ni un custom café racer ni une présentation pour un Concours d’Elégance en raison des modifications ; mais cette moto s’approche, comme tout ce que Jesse construit, au plus près de la perfection. C’est peut-être cela son style.

Ce pourrait être présomptueux de dire qu’un garage est capable de construire systématiquement des motos parfaites, mais regardez leurs prépas, leur armoire à trophées et une réalisation sans précédent ; la première construction de Jesse à un jeune âge est allée directement sur la couverture d’un magazine. Jesse et son bras droit Tim Fiorucci ont impressionné les meilleurs juges de motocyclettes dans le monde au cours des dernières années et il n’est donc pas étonnant que le propriétaire, avec ses attentes élevées, les choisissent pour reconstruire sa Norton. Cette Norton Commando 850 a passé les vingt dernières années de sa vie à ramasser la poussière dans le coin d’un hangar et ainsi, dès son arrivée à l’atelier The Gasbox, il y a eu beaucoup à faire. Rien de moins qu’un démontage complet et une totale reconstruction seraient nécessaires et, étant donné que la perfection prend du temps, le propriétaire était prêt à patienter.

Norton Commando 850 by The Gasbox : les caractéristiques

Avec un châssis nu pour travailler, la boucle arrière a été considérablement raccourcie pour enlever l’excédent qu’offrait le cadre standard. Le cadre se termine maintenant comme la selle alors que, sur le modèle original, il continue à courir vers l’arrière pour offrir un support au feu arrière et à la plaque d’immatriculation désormais supprimés. À première vue, le cadre semble être d’origine mais ce raccourcissement améliore en douceur le look. L’autre caractéristique distincte d’une Norton Commando 850 est le grand garde-boue arrière : lui aussi a été remplacé par une pièce plus courte de chez The Gasbox. En plus de l’arrière retravaillé de manière significative, l’avant a reçu un traitement similaire avec la fabrication d’un garde-boue beaucoup plus petit qui équilibre le rapport de matière enlevée à l’avant et à l’arrière par rapport à un modèle d’origine.

Pendant la préparation, il convient de rappeler que Jesse et Tim ont également eu quatre autres motos à construire et trois expositions à assurer sans compter les tâches quotidiennes que tout garage doit gérer. Avec tout cela, la décision a été prise de reconditionner l’ensemble du moteur et de la transmission. Jesse est un maître pour trouver des pièces vintage rares et il n’est jamais déconcerté par ce qu’il pourrait faire à partir d’un moteur qui est demeuré inactif pendant des décennies. L’ancien bicylindre parallèle OHV (1) Norton refroidi par air est maintenant aussi bon que lorsqu’il a quitté les mains des brillants ingénieurs Norton : le vilebrequin tourne avec des nouveaux roulements, les joints sont tous nouveaux, tous les filtres aussi et même des petits détails comme le remplacement des conduites de carburant assurent un fonctionnement en parfait état de marche.

En dehors du moteur ce qui n’a pas été peint ou traité en époxy noir a été soigneusement nettoyé et poli pour donner à l’aluminium une finition satinée qui rappelle les autres pièces galvanisées d’origine. La principale modification sur le moteur est la fabrication en interne d’un double échappement – type scrambler en position haute – avec les sorties sur la gauche. L’électricité d’une Norton Commando 850 était considérée comme très avancée à l’époque pour une machine anglaise mais Jesse l’a mise en conformité avec les normes de 2015 pour s’assurer que tout fonctionne comme il se doit. Une des autres avancées caractéristiques de la Norton Commando 850 était le système de réduction des vibrations Isolastic qui a maintenant aussi été renouvelé pour préserver le pilote des secousses du coupleux bicylindre !

Selon les normes d’aujourd’hui, l’avant de la Norton était relativement simple mais, afin de garder une harmonie avec le reste de la construction, les gars de The Gasbox ont trouvé des moyens pour aller plus loin. Le câblage électrique moderne permet le montage d’un nouveau et plus petit phare qui est logé dans un cuvelage noir pour se fondre avec les tés noircis. Le criard feu arrière a disparu et à laisser place à une paire de petits feux de stop intelligemment fixés juste derrière les amortisseurs arrière. Les deux instruments d’origine ont été mis au rebut au profit d’un seul compteur maintenu en place par une platine magnifiquement fabriquée. Le guidon porte un nouveau maître-cylindre de frein, des commutateurs sur-mesure et des poignées en caoutchouc Biltwell à jamais populaires.

Avec une telle base immaculée maintenant terminée, il serait facile pour un préparateur de faire des mauvais choix au niveau des roues et de la peinture et de détruire en un mouvement tout son travail. Mais la constance avec laquelle Jesse prend les bonnes décisions en matière de design n’est pas un hasard. Les roues elles-mêmes ont été reconditionnées avec de nouveaux rayons en inox sur des jantes noires avant d’être enveloppées par des pneus Dunlop Roadmaster TT100.

La selle est une pièce sur-mesure qui ne s’éloigne pas beaucoup du style Norton mais le cuir de qualité et le brillant travail de couture expriment son originalité. Enfin, un choix de couleur qui rappelle le travail du métal a été décidé, une couleur qui cadrerait avec l’aspect chic et sophistiqué de la construction. Cette partie était effectivement facile, le propriétaire de la moto conduit une Aston Martin grise, de sorte que la même couleur a été appliquée à la Norton Commando 850 avec une qualité de finition au pistolet digne d’une Aston Martin.

Si vous avez deux Britanniques grises à la maison, une Aston et une Norton de cette qualité, c’est que vous êtes certainement en ménage avec The Two Ronnies (2). Et cela termine une autre description d’une parfaite construction de The Gasbox ; des mots et des photos ne lui rendent pas justice mais il est difficile d’imaginer comment Jesse et Tim ne recevront pas encore à la fois les applaudissements de toute l’industrie et quelques trophées de plus pour leur travail.

Traduction de « Norton Commando – The Gasbox » par Martin Hodgson ©Pipeburn

Crédits Photos ©The Gasbox


Notes
(1) OverHead Valve : moteur à soupapes en tête.
(2) Emission de sketchs de la BBC avec Ronnie Barker et Ronnie Corbett.

Et vous, vous en pensez quoi ?