Yamaha XS650 by Bill Becker

À l’écoute de…
JOHN MARTYN Over The Hill
Album : Solid Air (1973)


Si vous n’aviez pas de limite et un chèque en blanc, quelle sorte de moto voudriez-vous construire ? Pour Bill Becker, la réponse est une Yamaha XS650 parfaitement proportionnée. Établi à Philadelphie, Bill est un architecte à la retraite qui a passé les dernières années à travailler sur des customs et des restaurations. Ses bécanes puisent leur inspiration dans l’esthétique des années 60 et 70 avec des fonctionnalités améliorées.

Un ami du fils de Bill a eu vent de son travail et lui a forcé la main pour accepter le projet (Bill ne prend jamais de commande). Relativement novice en motos, la seule exigence du client était que la moto possède un style vintage – laissant les options grandes ouvertes. Cela ressemble à une affaire de rêve mais comme Bill le souligne,

« Travailler avec une carte blanche n’est pas aussi facile qu’il y paraît. »

Comme la plupart d’entre nous, il a ses propres limites.

« Dans ma pratique architecturale, je suis habitué aux budgets et aux contraintes. »

Pour affiner les choses, Bill et son client ont visité le Barber Vintage Festival. La base devait être robuste et attrayante. Elle devait être facile à travailler sans aucune peine pour trouver des pièces. Donc, ils se sont entendus pour la Yamaha XS650. L’ironie du sort veut qu’il ne reste plus grand-chose de la XS originale (en dehors du réservoir et du moteur). Au lieu de cela, Bill a retravaillé la moto avec une panoplie de mises à niveau souhaitables.

Crédits Photos ©Roman Torres

Yamaha XS650 by Bill Becker : les caractéristiques

Avec le propriétaire qui préférait la position droite d’un tracker par rapport au style café racer, le projet est devenu plus limpide. En premier lieu, un tout nouveau cadre sur-mesure et un bras oscillant de Trackmaster. Bill a ensuite retravaillé l’inclinaison avec une fourche de Yamaha R6 montée avec des tés de Lazer Racing. À l’arrière, on trouve un jeu d’amortisseurs Öhlins. Les roues (19 pouces à l’avant et 18 à l’arrière) sont également astucieuses : des moyeux Talon liés aux jantes Excel avec des rayons en acier inoxydable. Avec tant d’emphase sur la performance, les pneus modernes Avon Distanzia avaient un sens. Avec de tels ajustements sur le châssis, la suspension et la géométrie de la Yamaha, Bill a eu besoin de configurer un tout nouveau système de freinage. Entre dans la course la société ISR en Suède qui a fabriqué un ensemble de disques de frein aux dimensions sur-mesure en fournissant toutes les pièces nécessaires pour construire un système de qualité.

Le moteur a lui aussi subi une révision. MikesXS a fourni une paire de carburateurs XS Performance, des collecteurs d’échappement en acier inoxydable, des silencieux coniques et diverses autres pièces. La ligne d’échappement a été revêtue de céramique et les cornets sont de CycleSmiths.

« Un des objectifs importants pour moi lors de la construction d’une moto est d’améliorer l’équipement d’origine » dit Bill.

Ainsi, le système électrique a été modernisé avec un alternateur triphasé Sparx et un régulateur-redresseur de 650Central, plus l’éclairage à LED. Le combo compteur de vitesse/compte-tour provient de Speed Hut. Bill a décidé de le monter ainsi que le phare LED de 7 pouces dans des anneaux en aluminium pour les mettre en valeur. Les anneaux sont des œuvres d’art en eux-mêmes mais ils sont juste la pointe de l’iceberg. Bill estime qu’il a fabriqué près d’une centaine d’accessoires en aluminium et chromoly pour terminer la moto. (Qu’est-ce que nous aimerions ausculter cette moto en personne).

Les finitions sont également examinées – revêtement nickelé sur le cadre, nouvelle peinture du moteur et une gamme complète d’éléments de fixation en acier inoxydable. Ensuite, il y a la sublime peinture verte vintage sur le réservoir d’origine restauré et la selle de style flat track de Hotwing Glass. (Regardez attentivement : la selle a été enveloppée dans un cuir de la même couleur).

Le client de Bill a vraiment une machine unique, chic, une énergie de pur-sang dans les mains. Oui, nous sommes jaloux.

Traduction de « Blank Check: Bill Becker’s Immaculate XS 650 » par Wesley Reyneke ©BIKEEXIF

Une pensée sur “Yamaha XS650 by Bill Becker”

Et vous, vous en pensez quoi ?