Moto Guzzi 850 T Moto Motivo

En dépit d’une tournure malheureuse et imprévisible des événements, Johann Keyser a réussi à transformer la malchance en une occasion qui a conduit à la naissance de son atelier Moto Motivo. Après la préparation d’un grand nombre de motos pour des clients, Johann a décidé qu’il était temps de se faire plaisir en construisant une machine à son propre goût. Pour démarrer son projet, il a mis la main sur une Moto Guzzi 850 T de 1975 qui, sur une période de 3 mois, a été transformée dans son interprétation en un pur café racer italien.

« Je suis un Sud-Africain qui a déménagé aux États-Unis en 2005. » dit Johann. « J’ai commencé la moto à l’âge de 7 ans à la ferme où je vivais étant enfant. Plus tard, j’ai posé les pieds sur des enduros tout en vivant en Afrique du Sud et j’ai eu la chance d’être parrainé par la société de moto italienne Fantic. J’ai toujours travaillé sur des motos comme un passe-temps et le passe-temps est devenu un emploi à temps plein en 2009 lorsque les affaires sont devenues mauvaises. »

Moto Guzzi 850 T by Moto Motivo : les caractéristiques

La Moto Guzzi 850 T de Johann est un exercice de création d’un café racer de style authentique qui respecte la période de la machine. Pour atteindre cet objectif, Johann a eu recours à des pièces originales autant que possible ou a dû fabriquer lui-même les composants. Pour lancer le projet, il a contacté un fabricant situé en Angleterre qui forme à la main des réservoirs en alu. Avec sa moitié arrière étroite et son avant large, le réservoir se pose parfaitement sur le cadre et une attention particulière a été prêtée pour veiller à ce qu’il mette en valeur l’architecture du moteur dite longitudinale.

Plutôt que d’opter pour des bracelets, un guidon plus haut et de style classique a été monté sur la machine. La batterie a été déplacée vers le bas derrière la transmission et l’arrière du cadre a été réduit pour affiner les proportions de la Guzzi. Pour ouvrir le cadre et simplifier l’aspect global de la moto, la boîte à air a, ensuite, été retirée au profit d’une paire de cornets en aluminium. Supprimer les garde-boue apporte un aspect plus clean mais Johann voulait une bécane pratique aussi bien sous la pluie, la grêle que par beau temps donc un jeu de garde-boue en alu a été fabriqué sur-mesure et monté sur la fourche et l’arrière du cadre.

Crédits Photos ©Streeter Octane Photography / rfoto studio

Praticité et respect de la période ne vont pas toujours de concert de sorte que certains compromis ont été faits quand il s’est agi de la performance. Sachant très bien que l’électricité obsolète de la Guzzi étaient son talon d’Achille, Johann a remplacé l’allumage par un système digital. Dans la foulée, il a également installé un nouveau circuit de charge électrique ainsi qu’un nouveau faisceau pour garder la machine à l’abri d’une panne. D’autres compromis ont également été faits avec le système de freinage de la Guzzi. Alors qu’un tambour aurait eu l’aspect désiré, il n’aurait tout simplement pas fonctionné comme Johann le voulait et parce que c’était un projet personnel, il a décidé d’améliorer l’arrière en utilisant le système de disque d’une Guzzi 850 T3.

Pour terminer la préparation, Johann a imaginé un schéma de peinture monochromatique. Le cadre a reçu une nouvelle couche d’argent pour s’harmoniser avec les supports de phare, les cales-pieds, le tableau de bord et les garde-boue. D’autres pièces en alu ont ensuite été polies ou laissées brutes tandis que le bas moteur et l’échappement ont été traités en noir satiné à l’épreuve de la chaleur. Pour le réservoir, Johann a pris une décision intelligente en optant pour un mélange de finitions polies et peintes. Le noir brillant contraste parfaitement avec le rouge de l’emblème Moto Guzzi (par Tapeworks) et les flancs latéraux polis démontrent avec brio le niveau de qualité qui entre dans cette préparation.

Comme avec beaucoup de constructions de ce calibre, le café racer 850 T de Johann a aussitôt attiré l’attention d’un client et a été cédé après avoir reçu une offre qu’il ne pouvait pas laisser passer. Encore une fois, son garage se retrouve vide mais heureusement cela signifie que nous allons voir un autre projet de Johann dans peu de temps.

Traduction de « Monotone Masterpiece – Moto Guzzi 850T Cafe Racer » par Geoff Baldwin ©Return of the Cafe Racers

Et vous, vous en pensez quoi ?