Indian Wrecking Crew

Navigation par :

1946 : l’Amérique passait très rapidement d’une production militaire de guerre à une économie en plein essor en temps de paix. Le sport était une distraction importante pour la population active. Des millions de gens affluaient dans les arènes et se rassemblaient autour de la télévision et de la radio pour le baseball, le football, la boxe et les sports mécaniques. Aux 500 miles d’Indianapolis, des pilotes comme Bill Vukovich et Johnnie Parsons étaient des héros nationaux. Bill Tuman était là avec les sportifs de haut niveau de la journée. En tant que propriétaire, sponsor, mécanicien et pilote d’une Indian Sport Scout, Bill Tuman a couru avec et, généralement, battu les légendes du sport.

Indian Wrecking Crew

Indian Wrecking Crew

Les courses de moto dans l’Amérique de l’après-guerre se sont déroulées sur les nombreuses pistes ovales à travers le pays et les circuits routiers de Daytona et Laconia. Tout cela menant vers une course sur une piste de terre de 1600 mètres dans le centre-ville de Springfield pour déterminer le AMA Grand National Champion.

C’était l’âge d’or des courses de motos. Harley-Davidson contre Indian. Les usines américaines contre les anglais, les italiens et les allemands. Camaraderie et sportivité dans les stands et une fois dehors, pas de pitié sur la piste. De grands hommes et de grandes machines. Au milieu de tout cela, au centre des pistes ovales d’Amérique, il y avait Bill Tuman et ses copains, Bobby Hill et Ernie Beckman qui formaient, à eux trois, l’Indian Wrecking Crew et portaient le drapeau d’une compagnie mourante et le faisaient à leur manière. C’est leur histoire.

Milwaukee, Wisconsin le mardi 8 septembre 1953 à 9 heures :

Les directeurs de la Harley Davidson Motorcycle Company sont assis autour de la grande table en acajou dans la salle de réunion au 5ème étage du siège de Juneau Avenue. Ils boivent du café et tirent des bouffées de leurs cigares cubains. Ils sont d’une humeur joviale en discutant de la disparition récente de leur principal rival, The Indian Motorcycle Manufacturing Company (Hendee Manufacturing à sa création en 1901). L’humeur change rapidement quand William H. Davidson entre dans la salle et pose une copie de la section sportive du Milwaukee Sentinel sur la table. Les manchettes affichent :

« Bill Tuman monte une Indian pour la victoire aux Springfield Nationals ».

Indian, le principal rival de Harley, avait lutté pendant plusieurs années. Indian s’est finalement effondré jusqu’à la faillite. En dépit de cela, quelques pilotes Indian sponsorisés par des solides concessionnaires Indian viennent battre Harley-Davidson sur la piste. Les pilotes Indian sont devenus illustres sous le nom d’Indian Wrecking Crew avec Ernie Beckman, Bobby Hill et Bill Tuman.

Indian Wrecking Crew

Ligne de départ pour le Springfield Mile de 1953 avec # 1 Bobby Hill (Indian) à la corde, # 3 Joe Leonard (HD), Bill Tuman (# 51) a commencé loin en position extérieure.

L’humiliation ultime de Davidson lors de la réunion du conseil d’administration fut la victoire de Bill Tuman, le week-end précédent le Labor Day, au prestigieux Championnat National de Springfield Mile. Harley célébrait son 50ème anniversaire. Ils avaient introduit le modèle K en 1952, une motocyclette plus rapide avec une meilleure maniabilité, inspirée des motos de course d’Europe et de Grande-Bretagne. Tout cela pour encore affronter les victoires d’Indian en courses et au championnat !

Traduction de « Bill Tuman & The Indian Wrecking Crew – Renegade Indians Running Wild » ©Tom Rose

History: Indian Motorcycle – Wrecking Crew


Crédits Vidéo ©History

Une réflexion sur “Indian Wrecking Crew”

  1. Rétroliens : Indian FTR750 Flat Track Racing - motosstyles.fr
  2. Trackback : Indian FTR750 Flat Track Racing - motosstyles.fr

Et vous, vous en pensez quoi ?