Indian FTR750 Flat Track Racing

Navigation par :

À l’écoute de…
BRUCE SPRINGSTEEN Born To Run
Album : Born To Run (1975)


Après plus de six décennies de sommeil, Indian Motorcycles est de retour à la course et il ont choisi le Sturgis Motorcycle Rally de 2016 comme toile de fond pour la présentation de leur toute nouvelle machine de flat-track : la FTR750.

La FTR750 sera en compétition dans la prochaine saison de courses American Flat Track, ce qui signifie que oui, elle livrera bataille contre les motos hautement compétitives de Kawasaki et Yamaha et peut-être même Ducati d’ici là. Mais la vraie cible doit être cette autre grande société de motos américaine. Vous savez, celle de Milwaukee.

Nous avons piloté la toute nouvelle Indian Springfield jusqu’à Sturgis (et nous rentrerons sur une Indian Roadmaster) pour nous retrouver sur le terrain de camping de Buffalo Chip.

En plus de la nouvelle moto, nous avons eu droit à la participation des pilotes Bobby Hill et Bill Tuman. Hill et Tuman sont les deux membres survivants de l’Indian Wrecking Crew qui, avec le regretté Ernie Beckman, ont couru sur des Indian jusqu’à ce que la compagnie fasse faillite en 1953. La moto porte le n°51 de Tuman pour honorer sa victoire au Grand National Championship sur une Indian juste avant la fin de la compagnie. Leur présence fut une belle façon de mettre en valeur l’histoire des courses sur Indian et, espérons-le, de porter chance à cette nouvelle initiative.

Après que le drap soit tombé, Tuman a démarré la moto quelques fois pour le public. Elle grondait convenablement. Et c’est tout.

Crédits Photos ©Evans Brasfield et Indian Motorcycle

Nous allons devoir attendre la prochaine saison pour voir ce que la FTR750 peut faire sur la piste mais voici ce que nous savons au sujet des entrailles de la moto à cadre en acier et carrosserie en fibre de carbone : extérieurement, son moteur V-twin double arbre à cames en tête à 53 degrés ressemble vaguement au moteur à 45 degrés de l’Indian Scout (et la moto porte le nom Scout). Mais il va presque de soi que le moteur est totalement différent à l’intérieur ; il est construit en Suisse, par la filiale de Polaris, SwissAuto.

On dit que la puissance est d’environ 110 chevaux. Pas mal pour une bécane qui doit peser sous les 140 kilos pour un rapport poids / puissance affûté. Indian disent qu’ils s’attendent à obtenir environ 30 heures de fonctionnement fiable en dehors du moteur sans la nécessité d’un travail important. Évidemment ce n’est pas acceptable pour une application routière mais très bien pour une machine de course.

Remarquablement, le temps de développement de la moto et de son moteur a été de moins d’un an ; il semble qu’Indian soit sérieux au sujet de cette initiative allant même jusqu’à accrocher Jared Mees, le gars d’Harley comme pilote d’essai. Reste à voir avec qui courra Mees pour 2017.

L’ajout d’Indian à l’AMA Pro Flat Track ne peut qu’améliorer une épreuve déjà intéressante ; la concurrence améliore la compétition ou au moins engendre des fans enragés. De toute façon, Indian luttant contre Harley-Davidson de nouveau sur la piste, cela devrait être bon pour les amateurs de courses et, espérons-le, la résurrection d’Indian Motorcycle Manufacturing Co.

Traduction de « The new Indian FTR750: Ready for flat-track combat with Harley-Davidson » par Graham Kozak ©AUTOWEEK

Une réflexion sur “Indian FTR750 Flat Track Racing”

  1. Rétroliens : Norton « Lightweight » Dell’Orto de Ron Wood – motosstyles.fr
  2. Trackback : Norton « Lightweight » Dell’Orto de Ron Wood – motosstyles.fr

Et vous, vous en pensez quoi ?