Honda CB750K Justin Webster Designs

À chaque fois que nous nous posons des questions sur la popularité des Honda Four, quelqu’un construit une CB qui nous rappelle à quel point elles peuvent être séduisantes. Aujourd’hui, cette honneur distingue Justin Webster Designs de Gainesville, en Floride.

Justin dirige J. Webster Designs, une entreprise en devenir qui conçoit et fabrique des pièces pour les anciennes Honda (et d’autres). Quand il n’est pas concentré sur cela, il fabrique des objets ponctuels ou s’attaque à des préparations complètes.

« J’ai grandi en travaillant sur des hot rods avec mon père », nous dit Justin, « et j’ai toujours rêvé d’avoir mon propre atelier en grandissant. Je le remercie de m’avoir inculqué une passion pour toutes les choses mécaniques. »

« Je suis tombé dans le domaine motocycliste quand j’ai acheté ma première machine, une CB750F de 1976, au collège et que je fabriquais mes propres pièces parce que je ne pouvais pas me permettre d’en acheter. Je suis complètement autodidacte dans tous les aspects. »

Celle-ci est une Honda CB750K de 1978. C’est un café racer construit pour un monsieur d’Orlando qui voulait commencer à piloter. Il n’avait pas de base mais il savait qu’il voulait quelque chose de classique dépourvu de toute apparence moderne.

« J’ai trouvé cette bécane dans une grange de l’Illinois », dit Justin. « Elle était dans un état caractéristique d’une machine de 38 ans mais relativement préservée et c’était une candidate idéale pour une préparation. »

Crédits Photos ©Aren Bane

Honda CB750K by Justin Webster Designs : les caractéristiques

Justin s’est résolu à un démontage complet avant de dégager les pattes superflues du cadre et de le modifier dans les grandes lignes. En premier, nous trouvons un réservoir de CB750K de 1974 assorti à un dosseret de selle fabriqué à la main.

Justin a décapé et poncé les tés pour enlever toutes les marques moulées. Et il a fabriqué un support pour le té inférieur afin d’accueillir les pattes de fixation du phare et monter un phare de style Bates. Des bracelets complètent la zone de pilotage avec un seul commutateur Posh pour contrôler les clignotants. Les commutateurs de feux de route, de démarrage et d’arrêt ont tous été placés sous le réservoir et montés sur des supports exclusifs.

En accord avec la demande de son client, pour éviter les touches modernes évidentes, Justin a mis à jour l’électronique aussi subtilement que possible. La moto a été recâblée avec quelques pièces sélectionnées chez Motogadget comprenant une nouvelle unité de commande, l’allumage sans clé et un compteur de style classique. Il y a un régulateur-redresseur électronique de Rick’s Motorsport Electrics et Justin a utilisé un câblage de haute qualité et à faible résistance de partout.

Il a également fait de grands efforts pour cacher toutes les pièces en respectant la légalité, les feux arrière LED sont intégrés dans la structure du cadre en plus d’agir comme des clignotants. Et, si vous regardez de près, vous verrez où Justin a dissimulé les clignotants avant dans la partie inférieure du réservoir.

Le moteur n’a pas été négligé non plus. Il a été reconditionné comme neuf et même mieux avec de nouvelles pièces internes et le polissage des carters. Pour le compléter, il y a une nouvelle ligne d’échappement 4-en-1 avec un silencieux en acier inoxydable de Cone Engineering.

Le reste de la moto a été passé à la loupe ; Justin a amélioré ou remplacé tout ce qui était usé. Un kit complet de goodies de Justin Webster Designs complète l’ensemble : des bouchons de cache-culbuteur, un manomètre de pression d’huile, un bouchon Tach Drive et un module de remplacement pour l’entraîneur de compteur.

Le schéma de couleurs s’inspire du design des machines des années 50 et la selle reçoit une nouvelle garniture. Les nouveaux pneus Avon Roadrider devrait fournir beaucoup d’adhérence pour un pilote débutant.

Il ne fait aucun doute que l’étoile de Justin est à son firmament : il a été récemment aperçu dans la série télévisée Wrench Against the Machine et a été invité au prestigieux Handbuilt Motorcycle Show.

Maintenant que nous avons vu son travail, nous comprenons pourquoi.

Traduction de « Make CBs Great Again: Justin Webster’s Honda CB750 cafe » par Wesley Reyneke ©BIKEEXIF

Et vous, vous en pensez quoi ?