Honda NX650 Dominator by Rua machines

JOHN MAYALL Just What You're Looking ForÀ l’écoute de…
JOHN MAYALL Just What You’re Looking For
Album : Tough (2009)


La Honda NX650 Dominator a été largement utilisée comme plateforme de préparation presque aussi souvent que les modèles Airhead de BMW avec des résultats variant d’heureux à malheureux. Les tendances semblent passer du minimalisme dépouillé à un amalgame d’époques et de styles. La Dommie est capable de bien présenter, peu importe la tenue, tant que le bon tailleur est engagé.

Rua Machines au Portugal sont passés maîtres pour transformer l’ordinaire en une élégante sophistication. Ils ont été appelés pour ressusciter un modèle fatigué de 1988 (un modèle du début avec le démarrage au kick) appartenant à un agronome de la vallée du Douro dans le nord du pays (d’où viennent les vins de table du Douro et le Porto). Le gars voulait une monture capable de batailler dans les rues de Lamego, les chemins de campagne sinueux et bien sûr les pistes de terre menant aux champs dans le cadre de son travail quotidien.

Honda NX650 Dominator by Rua Machines : les caractéristiques

L’équipe de Rua Machines, Armando Fontes, Marco Mendes et Victor Rocha a été inspirée par le modèle précédent de Honda, la XL500 avec ses freins à tambour et ses deux amortisseurs. La suspension arrière Pro-Link a cédé la place à une paire d’amortisseurs réglables YSS tandis que la fourche est d’origine mais entièrement reconditionnée. La boucle arrière a subi beaucoup plus de modification que d’habitude pour obtenir la force requise pour le nouvel agencement des suspensions mais aussi pour offrir une garde au sol sans recourir à une selle haute. Combinée avec la selle étagée et le garde-boue arrière, le résultat est plutôt élégant.

Crédits Photos ©Rua Machines

La côté fonctionnel a été respecté de belle manière grâce aux fixations pour l’échappement et aux poignées passager. Le porte-bagages pour réservoir possède la taille parfaite pour une bouteille de Porto et un pique-nique ou une carte routière. Le minuscule écran en acrylique fumé est un ajout utile ne serait-ce que pour éviter que la carte routière ne s’envole. Derrière se niche un compteur Motoscope Tiny de Motogadget qui accompagne un phare de 7 pouces.

Le réservoir provient d’une CB360, peint en or mat pour correspondre au cadre en bronze. Visuellement, cette bécane a besoin de caches latéraux, un triangle ouvert à l’arrière l’aurait gâté. Ici, le support de batterie en acier inoxydable et le filtre à air K&N sont cachés, laissant le reste de la moto exprimer son style. Les carters moteur latéraux de couleur or sont une touche rétro séduisante tandis que le reste de l’inimitable bloc RFVC est superbe dans son jus d’origine.

La ligne d’échappement est le travail de Rua Machines, des tubes en acier inoxydable soudés et greffés à des silencieux coniques. C’est difficile de le dire à partir d’ici mais ils semblent assez ouverts et probablement sonores. Les roues ont été évidemment reconditionnées, avec des jantes passées au revêtement époxy et de nouveaux rayons en acier inoxydable. La taille d’origine de 17 pouces à l’arrière est jumelée avec une autre jante de la même taille à l’avant, toutes les deux utilisant des pneus Dunlop Trailmax.

Ce n’est un secret pour personne que nous sommes de grands fans du Dommie, surtout quand elle est bien pensée et construite. Monter à travers les collines du nord du Portugal pour vérifier votre travail en traversant un champ ou deux… Pas jaloux du tout – soupirs.

Traduction de « RUA MACHINES #12 » par Ross Sharp ©The Bike Shed

Et vous, vous en pensez quoi ?