The Road To Pikes Peak

À l’écoute de…
SEAN ROW To Leave Something Behind
Single (2013)


Dans environ 11 mois, Woolie vise la sélection pour le Pikes Peak International Hill Climb de 2018 afin d’y tenter sa chance. Aucune espérance insensée, juste se diriger vers le Colorado, apprendre à connaître la montagne et faire le sommet.

Et rentrer à la maison.

C’était sur la liste des souhaits de Michael Woolaway depuis un bon moment et les conditions sont enfin réunies et l’objectif a été fixé. Il faudra une grande quantité de préparation physique, mentale et mécanique pour y arriver, affairé par le travail sur les constructions pour les clients de Deus, à l’atelier de Los Angeles, mais Woolie est déterminé.

LA MOTO est le premier ordre du jour.

Woolie a démarré avec une Ducati Hypermotard de 2014 avec ses 95 ch et un poids de 197 kg.

Les niveaux d’oxygène inférieurs en altitude provoquent une perte de puissance significative vers le haut de la montagne, de sorte que Woolie s’est concentré sur l’optimisation du rapport poids / puissance. Pour augmenter la puissance, il part avec un moteur de 1198RS de 200 ch et, pour réduire le poids, il a économisé 40 kg en supprimant et en remplaçant la garniture d’usine avec des pièces minimes en fibre de carbone, un réservoir alu formé à la main et des jantes en fibre de carbone fournies par BST (BlackStone Tek). Une attention particulière a été accordée au règlement du PPIHC pour s’assurer que tout est conforme aux conditions de la course lorsque viendra le temps de réussir l’inspection technique sur la montagne.

Crédits Photos ©Deus ex Machina

La moto pèse actuellement à 157 kg en ordre de marche avec un réservoir plein de 7,5 litres. Pour tout expliquer dans un langage simple, à l’origine, chaque cheval était responsable du déplacement de 2,1 kg de moto. Maintenant, chaque cheval-vapeur produit par le moteur de 1198RS est responsable de propulser seulement 0,5 kg de moto. Avec près de 3 fois le rapport poids / puissance de la Ducati Hypermotard d’origine, cette puissance additionnelle entrera en jeu lors de l’accélération dans les droites au sommet de la montagne lorsque la moto sera à la recherche d’air.

Il est important d’alimenter le moteur en air autant que possible, en particulier lorsqu’il n’y a pas beaucoup d’oxygène dans l’atmosphère, de sorte que Woolie a formé des prises d’air exclusives qui ceinturent la plaque numéro à l’avant et qui ont été ensuite moulées en fibre de carbone par Paul Taylor de Taylor Made Racing à Van Nuys en Californie.

Les ailettes latérales proviennent d’un spoiler de voiture de course F1 et augmentent l’appui pour aider le pneu avant à se coller au sol. Cela sera bénéfique dans la montée car la traction dans les pneus est compromise par les températures froides et les changements de pression des pneus en raison de la pression atmosphérique plus basse à haute altitude.

Pour l’habiller, toutes les pièces en fibre de carbone ont reçu le traitement royal avec un revêtement rouge candy, complétant le cadre rouge de la Ducati. Pour honorer l’aspect compétition, le réservoir en aluminium a été laissé cru et non peint pour accueillir les coups et les éraflures qui apparaîtront certainement.

Les spécificités techniques :

  • Ducati Hypermotard de 2014
  • Moteur d’usine 1198RS de 200 cv
  • Contrôle de traction retiré
  • Équipement et câblage avec unité de contrôle MicroTech
  • Réservoir en aluminium formé à la main par Woolie
  • Sous-châssis chromoly sur-mesure
  • Plaque numéro en fibre de carbone et dosseret façonnés par Woolie et réalisés par Paul Taylor chez Taylor Made Racing
  • Système d’échappement sur-mesure
  • Jantes en carbone BST avec disques BrakeTech
  • La moto a été abaissé de 3,20 cm et possède un kit de fourche Andreani
  • Selle personnalisée de Saddlemen

Avec 11 mois de test et de développement, la moto va continuer à évoluer… Restez à l’écoute du prochain épisode de The Road To Pikes Peak !

Traduction de « The Road To Pikes Peak – The Build » ©Deus America

Et vous, vous en pensez quoi ?