Indian Scout FTR1200 Custom

À l’écoute de…
CALVIN RUSSEL Wild Wild West
Album : Crossroad (2000)


Des meilleurs indices qui révèlent qu’Indian pourrait enfin livrer une production de street-tracker, arrive cet incroyable road racer qui sera dévoilé à l’EICMA cette semaine. Ayant dominé les séries du championnat américain de flat-track en 2017 avec le FTR750, l’entreprise avait toute l’inspiration nécessaire pour rendre hommage à la machine victorieuse du championnat qui a décimé la concurrence. Avec la conquérante Wrecking Crew pour soulever la couverture à Milan, Indian Motorcycle est prêt pour présenter au monde une variante homologuée qui donne l’eau à la bouche. Connue sous le nom de Scout FTR1200 Custom, cette construction unique pourrait-elle être la base d’une machine de rêve prête à débarquer près de chez vous.

Avant que vous ne couriez à la banque, il n’y a pas d’officialisation d’un modèle de production, mais quand Pipeburn s’est assis avec les gens d’Indian, la possibilité d’un tel développement a été évoquée au travers de la conversation.

« En plus d’honorer l’équipe Indian avec Jared Mees, Bryan Smith et Brad Baker, le Scout FTR1200 Custom sert à explorer comment Indian pourrait élargir la perception de la marque dans le monde, avec de nouvelles offres intéressantes pour un panel plus large », explique le communiqué de presse de l’entreprise.

Richard Christoph, concepteur industriel senior dans l’entreprise et responsable de la carrosserie du FTR750 et de l’Indian Scout, a été contacté par Greg Brew, son chef de département, au sujet d’un street-tracker basé sur le FTR, il y a environ 4 ou 5 mois. Inutile de dire qu’il n’avait pas besoin d’être interrogé deux fois :

« J’ai pris les plans et j’ai modifier la carrosserie du FTR750 en croquis pour l’adapter au moteur et au cadre du Scout. L’un des critères, encore une fois, était de rendre cette « street » légale. Phares, rétroviseurs, clignotants, freins, etc. Mon rôle principal était de la rendre sexy comme F*#K ».

Travail accompli. « Clients », « homologation », les mots pour aiguiser l’appétit du public motocycliste continuent à affluer, mais c’est le matos qui fait parler !

Crédits Images©Indian Motorcycle

Indian Scout FTR1200 Custom : les caractéristiques

En collaboration avec l’équipe de course, Richard et son équipe ont utilisé une combinaison de pièces de Scout d’usine, de pièces de FTR750 et de quelques éléments sur-mesure pour donner vie au custom. La pièce maîtresse est le moteur de la Scout d’usine, 1133 cm³ de bicylindre en V à 60 ° qui délivrent 100cv ultra-fiables. Le faisceau électrique provient du Bobber d’usine, tout comme les commutateurs et le tableau de bord. Mais le hot rod d’usine s’offre une délicieuse transformation en tracker avec la ligne d’échappement à deux tuyaux parfaitement conçue de S&S.

Pour loger le tout, un cadre sur-mesure a été réalisé qui permet au moteur d’usine d’exploiter un grand nombre de goodies qui obtiennent le drapeau à damiers chaque week-end de course. Les suspensions Ohlins à l’avant et l’arrière sont exactement celles que Jared Mees a utilisées pour remporter le championnat AMA cette année, qui, avec Bryan Smith et Brad Baker, a également remporté le titre de constructeur pour Indian. Des gagnants de la Wrecking Crew en FTR750, on retrouve également les superbes roues RSD enveloppées dans des pneus Dunlop S et une ribambelle de pièces telles que les tés et les protections de fourche en carbone. Bien sûr, il y a beaucoup plus de matériaux fibreux à bord et la carrosserie exclusive est aussi bonne que tout ce que vous pourriez imaginer.

Donnant l’apparence d’un tracker bestial, le carbone couvre soigneusement le réservoir de carburant avant de s’étendre vers l’arrière pour créer la partie arrière dans un style classique. Il y a de belles pièces en carbone partout où l’œil se pose, mais ce qui devrait vraiment nous enthousiasmer, c’est l’intégration d’un phare, d’un rétroviseur et de clignotants.

Lorsqu’on lui a demandé si Indian allaient vraiment produire un tracker homologué et ne pas se contenter de tous nous taquiner, Richard a rapidement répliqué :

« Nous venons de le faire. Donnez-nous de l’argent et nous vous en construirons un autre ! »

Alors, rendez-vous chez votre concessionnaire et faites la demande, car aussi incroyable que soient ces machines et ces composants haut de gamme, c’est l’addition de ces petits éléments qui nous permettent tout pour oser rêver !

Traduction de « DIRT FLIRT. Indian Motorcycle Teases with a Scout Street Tracker » par Martin Hodgson ©Pipeburn

Et vous, vous en pensez quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.