Ducati 900 SS by Ad Hoc Cafe Racers

À l’écoute de…
BETH HART & JOE BONAMASSA Damn Yours Eyes
Album : Black Coffee (2018)


La Ducati 900 SS est l’une des meilleures occasions dans le monde de la moto. Et pas parce que c’est une mauvaise bécane. Au contraire, c’est une machine amusante dans un style plus ou moins à l’ancienne.

Cela fait de la 900 SS une excellente base pour un travail de customisation. Vous pouvez trouver un bon exemple aux Etats-Unis pour seulement 2 000 $ de nos jours et, si vous avez encore besoin d’être convaincu par le potentiel de la Ducati, jetez un œil sur ce séduisant café racer de Ad Hoc Cafe Racers.

C’est la première machine à sortir du nouvel atelier de David González. Il est maintenant situé à Sabadell, une ville juste à l’extérieur de Barcelone qui est principalement connue dans le monde de la moto pour être le lieu de naissance du pilote Dani Pedrosa.

« L’année écoulée a été une année de transition », révèle David. « Avec le changement d’atelier, les projets ont ralenti. Je voulais aborder les constructions les plus importantes avec calme et dans une nouvelle perspective, et cette Ducati en fait partie. »

Juste avant de quitter l’ancien atelier, David a supprimé la carrosserie dessinée par Pierre Terblanche. Puis, dans la nouvelle boutique, il a recommencé de nouveau à chercher les meilleures formes et le style.

« Nous voulions une moto rétro : élégante, petite et compacte », dit-il. « Par opposition à la saisissante peinture jaune et à la masse de l’original. »

Une inspiration claire a émergé : la machine d’endurance européenne TT1 des années 1980.

Ducati 900 SS by Ad Hoc Cafe Racers : les caractéristiques

David a découpé et reconfiguré la partie arrière du cadre, jusqu’au point d’ancrage de l’amortisseur Showa. (Le tube est également chromé, comme le reste de l’emblématique cadre treillis.)

Les repose-pieds à l’arrière sont maintenant attachés à des cintres amovibles qui se fixent au cadre sous la selle pour obtenir une ligne plus propre lorsque la moto est en mode monoplace.

« Lorsque nous fixons le dosseret métallique sur la selle, nous obtenons une authentique monoplace. Et quand nous enlevons le dosseret et ajoutons les repose-pieds, nous avons une moto à savourer en compagnie. »

Crédits Images ©Rodrigo Yufe

Le nouveau boîtier de phare et le feu arrière sont également chromés pour s’adapter au cadre et amplifier l’effet intemporel, et il y a un discret compteur Motoscope Tiny de Motogadget juste devant le té du haut.

David est connu pour ses carrosseries angulaires aux couleurs vives mais il a fait preuve de retenue pour la 900 SS. Il a conçu le réservoir à partir d’une tôle, laissant de la place pour la pompe, et lui a donné une ligne supérieure plate pour faire écho aux lignes droites du cadre.

La peinture crémeuse est délicieusement discrète et contraste avec le gris foncé du bouchon de carburant le plus petit que nous ayons jamais vu. On dirait qu’il appartient plus à une salle de bains d’hôtel japonais haut de gamme qu’à une moto.

David a également remplacé la boîte à air par des filtres coniques et déplacé la batterie et le faisceau électrique. Le moteur a nécessité une révision, à l’extérieur comme à l’intérieur, car la Ducati avait passé sa vie en bord de mer. Mais les pièces internes n’ont pas été modifiées puisque le bicylindre en L en plein essor est bon pour un quart de mile en 12 secondes environ.

La ligne d’échappement est nouvelle avec de simples embases en acier inoxydable terminées par un silencieux conique inversé. David décrit le son comme « élégant, en harmonie avec le cliquetis caractéristique de l’embrayage du moteur desmo de Ducati ».

La tenue de route de la 900 SS a été excellente pour son époque et c’est toujours le cas pour les routes qui serpentent dans les montagnes dans les environs de Barcelone. Et les freins Brembo originaux, avec deux disques de 320 mm et des étriers à quatre pistons à l’avant, restent solides. Donc, ils ont simplement été révisés et nettoyés par sablage.

Mais pour les roues c’était une autre affaire : les alliages à trois branches devaient dégager. David a construit de nouvelles roues en utilisant des jantes Morad, avec une finition en noir satin, et en les laçant à des moyeux non spécifiés.

« C’est un peu un secret », dit-il. « Il en coûte beaucoup pour trouver des moyeux avant pour des doubles disques avec la bonne séparation ! »

Les pneus sont des radiaux ContiMotion « sport touring » de Continental.

Le test décisif pour les préparateurs est de savoir quoi changer et quoi laisser en place, et David González a montré un jugement infaillible avec sa Ducati. Il a choisi une base solide et sous-estimée avec d’excellentes performances d’entrée, et a amélioré l’esthétique sans compromettre la praticité.

Si vous avez un faible pour les bicylindres italiens, il est peut-être temps d’acheter une 900 SS à bas prix, avant que le reste du monde ne le fasse.

Traduction de « Caffè Crema: Ad Hoc’s luscious Ducati 900 SS » ©BIKEEXIF

Et vous, vous en pensez quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.