Construire un Café Racer : Blacktrack BT-02 Thruxman Partie 1

Il est juste de dire qu’il y a beaucoup de boulot dans les machines que je présente. Tant et si bien que tout ne peut pas être couvert dans un seul article. De la recherche de la plateforme à la conception et à la fabrication de pièces exclusives et jusqu’au test final, il s’agit d’un processus incroyablement complexe. Donc, dans cette série spéciale « Construire un Café Racer« , j’ai décidé de plonger profondément dans le process d’un préparateur. Le préparateur en question est Sacha Lakic, le designer multidisciplinaire qui a construit ce que je considère toujours comme le meilleur café racer Honda CX500 au monde. Cette série d’entretiens en trois parties avec Sacha se concentre sur le développement de sa dernière moto, la Blacktrack BT-02 Thruxman.

L’impressionnant portfolio de Sacha est un mélange divers d’automobiles, de meubles, d’architecture et de produits. Avec sa passion pour le design, les motos ont été une obsession durant toute sa vie alors il était naturel qu’il gravite vers elles. En 2015, il a fondé Blacktrack Motors au Luxembourg, où lui et son équipe construisent des « café racers exclusifs et non dilués ». Sacha a réinventé la Thruxton R de Triumph, inspiré par la légendaire Manx de Norton, le summum du style et du design du café racer. Dans la première partie de cette série spéciale, nous discutons de la phase de développement et de conception de la Blacktrack BT-02 Thruxman.

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour construire une Manx moderne ?

Tout simplement, je suis un grand fan de la Norton Manx 500 ! La Manx est devenue une véritable icône du design et du raffinement. C’est pur, simple, léger et le moteur a une place de choix dans la conception. Je ne le répèterai jamais assez, mais pour moi, la Manx est un chef-d’œuvre. Chaque fois que je me suis mis à concevoir un café racer, je reviens toujours à la Manx pour l’inspiration. Je vais vous confier un secret, pour moi la Manx a été une muse pas pour une mais deux de mes motos. La Voxan Black Magic a également été inspirée par la Manx mais vous pouvez voir que les deux motos sont très différentes l’une de l’autre.

Voxan Black Magic Cafe Racer
Voxan Black Magic Cafe Racer

Comment avez-vous choisi la Thruxton R comme base pour la BT-02 ?

À l’été 2016, j’ai acheté une Triumph Thruxton R pour un usage personnel. Je l’utilisais régulièrement pour mes trajets quotidiens et c’est en conduisant que j’ai réalisé que cette moto pouvait être une base fantastique pour une Manx moderne.

Certes, il existe d’énormes différences entre la Triumph Thruxton R et la Norton Manx 500 mais il existe également des similitudes subtiles. La plus grande différence est que la Manx est propulsée par un monocylindre tandis que la Triumph Thruxton R fonctionne avec un bicylindre parallèle, ce qui le rend un peu plus grand et plus lourd. Mais j’ai décidé de me concentrer sur les similitudes, par exemple, les deux motos ont une architecture similaire vue de profil. Si vous regardez la Thruxton R de profil, vous ne pouvez pas dire qu’elle a deux cylindres. Une autre similitude de conception que j’ai notée sont les ailettes de refroidissement sur les deux moteurs, même si la Triumph a un radiateur. J’ai aussi beaucoup aimé la configuration du moteur et l’équilibre général de la Triumph Thruxton R.

Et enfin, les deux sont des motos anglaises donc l’interprétation d’une Manx utilisant une base de Thruxton R semblait être une bonne idée.

Quels outils et processus utilisez-vous pour développer votre concept ?

J’utilise l’outil le plus efficace de tous les temps : un stylo et du papier. Je pense que dessiner directement sur papier est le moyen le plus simple, le plus efficace et le plus court pour exprimer des émotions et des idées. J’ai toujours aimé dessiner et je dessine encore aujourd’hui. Vous ne me verrez jamais sans ma tablette à dessin et quelques stylos.

Quand je développe un concept, je dessine sans fin et jusqu’à ce que le dernier détail soit exprimé sur papier. Mon but est d’obtenir les proportions exactes et les détails de mon croquis. Une fois que je suis satisfait du croquis global, je passe du stylo et du papier aux techniques actuelles.

Les pièces plus techniques telles que les pontets de guidons sont conçues en utilisant un processus de rendu 3D. Nous les construisons en utilisant un logiciel 3D afin qu’ils puissent être fabriqués en utilisant une machine à commande numérique. J’essaie d’utiliser la technologie la plus avancée et la plus récente là où la conception l’exige.

Pour certaines pièces de la BT-02 comme le réservoir, entièrement fabriqué à la main, j’ai enrôlé mon ami expérimenté Ludo de Metz en France pour qu’il m’aide à traduire ma vision en réalité. De même, pour la selle en cuir cousue à la main, j’ai investi du temps à trouver le talentueux Swann de Paris. Il est très important pour moi d’accorder une attention particulière à la sélection de toutes les personnes qui doivent travailler avec mon équipe.

Dans l’ensemble, je peux vous dire que toutes mes méthodes sont très visuelles et que je veux voir mes conceptions en 3D, et dans la mesure du possible, toucher et ressentir ce que les composants expriment. J’apprécie vraiment ce contraste du stylo et du papier par rapport à la modélisation 3D car c’est un bon mélange entre technologie et émotion.

Blacktrack BT-02 Thruxman

Lors de la conception de la moto, vous êtes vous juste concentré sur la transformation de son apparence ?

Chaque fois que je construis une bécane, j’essaie d’améliorer la machine esthétiquement et dynamiquement. Je crois que le bon design est quelque chose qui n’a pas besoin d’explication. Je veux que les gens comprennent mon concept juste en regardant la moto et sur la BT-02 c’est très évident.

La Triumph Thruxton R est déjà une machine très sexy et c’était un grand défi de rendre cette moto encore plus belle. Tous les changements que je prévois doivent être pratiques. Je me concentre sur le design fonctionnel en gardant à l’esprit la performance et la sécurité.

Comment décidez-vous que votre concept est terminé et qu’il est temps de construire ?

Je dessine jusqu’à ce que je sois satisfait à 100% du résultat. Une fois que j’ai le croquis final, je traite cela en utilisant un logiciel 3D ou en modelant de l’argile pour voir comment le design se traduit réellement et pour avoir une idée de l’équilibre général. Je l’imprime même parfois à l’échelle pour comprendre l’impact global. C’est le moment idéal pour faire des changements ou des ajustements sur le projet définitif. Une fois que tout semble parfait, il est temps de construire !

À suivre dans la deuxième partie…

BLACKTRACK MOTORS

Blacktrack BT-02 Thruxman

Traduction de « Building a Cafe Racer – Blacktrack BT02 design » par Geoff Baldwin ©Return of the Cafe Racers

Crédits Images ©Sébastien Nunes

Et vous, vous en pensez quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.