Suzuki Bandit 1200 Lucky Legend par Italian Dream Motorcycles

Italian Dream Motorcycles a un projet patriotique qui va impacter les motos qu’ils vont construire à l’avenir. Au cours des six prochaines années, ils vont consacrer une moto personnalisée à chacun des six Italiens qui ont remporté le championnat GP. La première est une Suzuki Bandit 1200 inspirée par le vainqueur du Grand Prix en 1981, Marco Lucchinelli. Un hommage si incroyable que l’homme lui-même l’a revendiquée comme étant la sienne.

Suzuki Bandit 1200 Lucky Legend par Italian Dream Motorcycles

Et c’est un grand honneur de la part d’un personnage comme Marco, qui n’a pas eu de facilité pour accéder au titre. L’année où il a remporté la couronne fut titanesque, Lucchinelli se présentant contre des noms prestigieux. Des pilotes tels que Kenny Roberts et Barry Sheene n’ont pas réussi à arrêter Marco dans sa course folle pour le championnat du monde 500 cm³.

Rapide et décontracté sur et en dehors de la piste, Marco a acquis une réputation de personnage plus grand que nature dans un monde dominé par des personnages plus grands que nature. Donc, pour Sergio Giordano et l’équipe d’Italian Dream Motorcycles, il n’était même pas question de savoir quel champion italien ils honoreraient en premier. Il s’agirait de Marco Lucchinelli et de ses démentes deux temps Suzuki RG 500 Gamma.

Vous haussez certainement les sourcils à cela. Parce que la base, une grosse mamie de Suzuki Bandit, est à mille lieux d’un 500 cm³ à deux temps. Mais il y a une bonne raison pour laquelle IDM a choisi le roadster des familles.

« Nous avons choisi de personnaliser un Bandit car pour moi, il est très important que nos bécanes soient également exploitables », déclare Sergio. « Ces deux temps en 500 cm³ ne sont pas faciles à piloter ».

C’est également un énorme écart visuel comparé aux Gamma. Malgré cela, l’équipe d’Italian Dream Motorcycles a réussi à rendre la Lucky Legend si proche des lignes de l’originale qu’elle est impressionnante, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais il y a eu beaucoup de travail à réaliser. Prenez la carrosserie, par exemple, qui est étonnamment proche de la moto victorieuse du championnat en 1981. Il y a une raison à cela.

Suzuki Bandit 1200 Lucky Legend par Italian Dream Motorcycles

« Nous avons trouvé un collectionneur en Finlande avec des moules basés sur les carénages d’origine », explique Sergio. « Il en a fait une copie pour que nous puissions avoir une réplique exacte de la Suzuki originale. »

Avant la mise en place des plastiques, l’équipe IDM a également fait rénover le moteur par un préparateur moteur local, qui s’est avéré être l’un des motoristes de Lucchinelli dans les années 80. Que dites-vous de ça ?

Le moteur était équipé de carburateurs Mikuni et de filtres K&N avant qu’Italian Dream ne tente de convaincre le maestro local Massimo Rinchiuso de réaliser la magnifique ligne d’échappement 4-1-4. Au niveau du sol, la moto arbore des jantes blanches Marvic Penta coulées en magnésium.

Il y a une myriade de petits détails, des accessoires Motogadget et une foule de pièces sur-mesure, et le résultat final n’est rien de moins qu’une œuvre d’art. Nous ne sommes pas les seuls à le penser. Marco Lucchinelli lui-même a trouvé le temps de dédicacer la Lucky Legend et a dit :

« C’est une très belle moto. Vous pouvez sentir que c’est fait avec amour et une grande passion et une attention aux détails ».

Pourriez-vous entendre un meilleur hommage que celui-là ?

Suzuki Bandit 1200 Lucky Legend par Italian Dream Motorcycles

Eh bien, c’est possible. Depuis la première apparition de la Lucky Legend, Marco a revendiqué la moto comme la sienne, la présentant à qui voulait comme « sa bécane » et en en faisant la promotion via ses propres réseaux sociaux. Bien que ce sentiment d’appartenance comporte certains risques.

« La dernière fois que j’ai vu Marco Lucchinelli, c’était il y a un mois lors d’un événement privé », déclare Sergio. « Marco a vérifié les pneus et il m’a dit avec un air de reproche : « Tu es allé sur la piste avec cette machine ? », j’ai timidement répondu « Oui, mais seulement pour les photos ».

Malgré les mesures de précaution de Marco, il est déterminé à emmener le Bandit sur la piste de son école de pilotage à Adria. C’est un spectacle qui ferait exploser Sergio de fierté et d’honneur et que la Lucky Legend mérite à juste titre. Champion du monde en position de pilotage ou non, la dernière création d’Italian Dream Motorcycle est l’une des plus belles machines que nous ayons vues depuis longtemps. Et nous sommes impatients de voir à quel champion italien ils rendront hommage la prochaine fois.

ITALIAN DREAM MOTORCYCLE

Suzuki Bandit 1200 Lucky Legend par Italian Dream Motorcycles

Traduction de « Lucky Legend – IDM Suzuki Bandit » par Marlon Slack ©Return of the Café Racers

Crédits Images ©Massimiliano Serra

Et vous, vous en pensez quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.