Triumph Speed Triple 1050 par Italian Dream Motorcycle

Italian Dream Motorcycle, ce n’est pas un garage, ce n’est pas un atelier, mais un microscopique fabricant de moto, car nous présentons chaque année des modèles en série limitée de 5 unités au maximum. Et chaque saison, nous réalisons une moto en hommage à l’un des 6 coureurs italiens qui ont remporté le Championnat du monde de motocyclisme dans la classe reine.

Nous voulions commencer par celui qui représente le mieux notre idéal (Italian Dream Motorcycle vient de notre passion pour les moteurs, pour les rêves et la liberté) et Marco Lucchinelli, en plus d’être un rêveur, est certainement un homme libre, il l’a toujours été. Et puis c’était une idole quand j’étais enfant.

Triumph Speed Triple 1050 par Italian Dream Motorcycle

Dans le même temps et de la même manière, notre première collection est inspirée par Carlo Talamo, son génie et sa plus belle créature, la Triumph Speed Triple, dont il est le père. Carlo Talamo a inspiré tout mon travail et mon approche du monde motocycliste.
Comme à mon habitude, j’ai commencé à jeter quelques dessins du matériel que j’avais collecté et tout a démarré.

Je suis obsédé par le fait que les choses doivent être construites avec le plus grand soin pour la mécanique et pour le cadre ; combien de milliers de motos fantastiquement préparées sont créées, je serais curieux de savoir combien d’elles fonctionnent vraiment et par fonctionner je veux dire qu’elles aillent au maximum du potentiel de leur performance, parce que ma formation dans le monde des courses m’a appris cela. Et pour cela, j’emploie uniquement et exclusivement des techniciens et des mécaniciens qui travaillent dans le circuit MotoGP ou WSBK.

Triumph Speed Triple 1050 par Italian Dream Motorcycle

Le projet Tripla Series (Collezione Tripla)

Le projet Triple s’inspire d’une icône du monde du deux-roues, la Triumph Speed Triple, et dans le même temps, il est dédié à Carlo Talamo, son créateur. Carlo a un long passé, avec l’histoire de la Triple : il a commencé à participer au projet 900 Trident, la mère de toutes les Triple, ensuite il a contribué efficacement à la création de la Speed Triple elle-même, lui donnant son nom, puis en suivant et en menant tous les changements et progrès du modèle.

Triumph Street Triple Tripla 0.0
La Tripla 0.0 sur base de Triumph Street Triple 675

Ce qui est très éclairant pour nous, c’est la définition que Talamo lui-même a donné de cette moto extraordinaire ; c’était en 1994, la Speed Triple a été lancée à cette époque sur le marché dans sa première version, celle avec un seul phare rond. C’est à cette époque que Talamo déclame, dans la première des nombreuses pages de publicité dédiées à ce modèle :

« C’est le premier café racer des temps modernes ».

Il ne pas oublier que la Speed Triple est née comme une réponse directe à l’archétype des motos « naked », la merveilleuse et innovante Ducati Monster, présentée au salon de Cologne en 1992.

La Tripla Competizione 1050

La Tripla Competizione fait partie d’une série de trois modèles de motos (1) qui entrent dans le projet Collezione Tripla, pour lequel nous avons été inspirés par le visionnaire Carlo Talamo, qui a grandement influencé mon travail. La Speed ​​Triple 1050 a été la première moto de la série Speed ​​Triple à posséder un cadre dédié, ce n’est pas un hasard si nous voulions choisir ce point de départ pour travailler.

La Tripla Competizione est basée sur une Triumph Speed ​​Triple 1050, déjà puissante, qui sort 130 ch d’usine. Nous avons apporté une quantité incroyable de travail pour améliorer les performances du moteur et augmenter la puissance à 145 ch. Le travail a commencé par la sélection de composants de la plus haute qualité, dont la plupart sont utilisés sur les circuits. Ces pièces ont été fabriquées exclusivement pour IDM par les plus grands spécialistes mondiaux.

Triumph Speed Triple 1050 par Italian Dream Motorcycle

La machine suit le design agressif des séries futuristes Tripla. De toute évidence, les formes ont augmenté proportionnellement sur la Street et la Speed ​​Triple apparemment similaires. L’apparence est presque identique en dehors de deux particularités : les dessins des écopes de carénage et la moto est toujours noir mais avec de nombreux détails anodisés ou peints dans un mode particulier en doré.

Axée sur la piste, la Tripla Competizione a bénéficié de nombreuses améliorations de performances pour maximiser son potentiel. La moto a été équipée de Pirelli Diablo Corsa associés à des disques Supersport pouvant supporter un freinage de 1,3 G. Les suspensions avant et arrière sont des Öhlins reliées à des pieds de fourche radiale de nouvelle génération. Le mono-amortisseur offre des options de personnalisation étendues qui peuvent optimiser la machine sur tous les types de piste. Ce sera particulièrement utile pour les pilotes qui veulent perfectionner leur conduite à chaque tour. Le freinage est évidemment assuré par des étriers Brembo Gold à 4 pistons. Le guidon et les commutateurs sont de Accossato Racing qui a créé un ensemble de bouton-poussoir pour les différentes commandes. Motogadget a fourni le système de démarrage qui utilise un capteur de proximité pour le lancement.

Bien que la performance soit une priorité, la Tripla Competizione a reçu un traitement cosmétique parfait : un regard agressif et furtif. Le tableau de bord a été nettoyé et mis à niveau avec une instrumentation numérique multifonction de Motogadget. Le carénage en aluminium fait à la main expose le cadre spécial, caractéristique colorée de la Tripla Competizione. En parlant du cadre, il a été baigné plusieurs fois et recouvert d’une peinture spéciale pour obtenir sa couleur. La moto a deux carénages tête de fourche différents ; un entièrement noir en aluminium qui sert de plaque numéro pour la piste et un autre en fibre entièrement noir qui met à jour les deux yeux fous, comme le disait Carlo Talamo. La selle est recouverte de cuir et d’Alcantara premium.

Triumph Speed Triple 1050 par Italian Dream Motorcycle

La moto a été récemment présentée au salon EICMA où elle a été choisie par la photographe officielle Monica Silva pour photographier les invités de l’expo internationale, y compris son président pour la photo officielle. Les images ont été utilisées par Sport Mediaset (la télévision italienne de Berlusconi qui suit le WSBK et le MotoGP), Radio Deejay (la plus importante station du pays) et par le magazine Rolling Stone (Pier Francesco Caliari, le patron d’EICMA, a choisi la Tripla Competizione pour être représenté sur la photo officielle).

Traduction d’après les propos de Sergio Giordano, Italian Dream Motorcycle.

Crédits Images ©Massimiliano Serra


Notes
(1) Triumph Street Triple 675  cm³ « Tripla 0.0 »,  Triumph Street Triple 675 cm³ « Tripla 0.0 R » et la « Tripla Competizione » basée sur la Triumph Speed ​​Triple 1050 cm³.

Et vous, vous en pensez quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.