Kawasaki Z900RS par MRS Oficina

Kawasaki Z900RS par MRS Oficina

Si vous avez lu mon compte-rendu de la Kawasaki Z900RS modèle 2018 ou de son homologue café racer, vous savez que je les aime bien. En fait, si j’avais assez d’argent de côté, je filerais en acheter une demain. Il va donc sans dire que j’attendais avec impatience de voir plus d’ateliers les personnaliser. Lorsque Kawasaki a dévoilé la Z900RS au Tokyo Motorcycle Show en 2017, ils ont également présenté trois variantes construites par les ateliers japonais, Bito R&D, Doremi Collection et Moto Corse. Peu de temps après, Deus Australia a construit deux modèles de Z900RS, dont le très controversé « The Goose » d’inspiration Mad Max. Après cela, la scène des préparations Zed semblait se faire silencieuse, du moins jusqu’à maintenant.

Kawasaki 900RS par MRS Oficina

Cette Kawasaki Z900RS préparée est l’œuvre de l’atelier français MRS Oficina. Le leader de MRS, Mario Raphael Soares, a construit la moto pour sa troisième collaboration avec Kawasaki Europe. Leurs précédentes collaborations incluent un Z650 de style flat-track et un café racer Vulcan S. Pour cette construction, Mario a choisi de nouveau une approche café racer. Il a complètement dépouillé la Zed de l’essentiel et l’a préparée à des sorties rapides sur la piste.

Kawasaki Z900RS par MRS Oficina : les caractéristiques

Comme pour la plupart des motos modernes, le plus gros obstacle que Mario a dû surmonter avec la Z900RS fut son circuit électrique. De ce fait, la Zed tourne toujours avec les commandes et le tableau de bord d’usine. Heureusement, Kawasaki a fait un travail décent lors de la conception. Mario a également choisi de conserver le phare de série car il présente également un attrait visuel important. Ce qu’il a changé, c’est leur emplacement et il les a emballés dans une partie avant plus compacte et plus sportive.

À l’avant, le café racer MRS Z900RS porte un demi-carénage élégant en aluminium. Les commandes d’origine sont enfoncées profondément dans le carénage et le guidon est remplacé par des bracelets Renthal. Mario a également supprimé le réservoir inesthétique de liquide de frein. À sa place se trouve une section de tube inspirée par la course. Bien que les commandes soient standards, les leviers de frein et d’embrayage ont été modifiés pour devenir des éléments Beringer. Le phare de série Kawasaki est affleurant à l’avant du carénage et, plutôt que de fixer les clignotants sur ce dernier, il a opté pour des équivalents d’embouts de guidon. La fourche et les freins restent d’origine mais les garde-boue en plastique ont été virés au profit d’autres pièces personnalisées en aluminium.

Kawasaki 900RS par MRS Oficina

La moitié avant du cadre du café racer MRS Z900RS est intacte, mais la partie arrière est loin d’être standard. Mario souhaitait donner à la machine un look plus en harmonie avec celui qui a inspiré les concepteurs du Z900RS. Ainsi, un nouveau bâti a été fabriqué pour pouvoir accueillir deux amortisseurs plutôt que le mono d’usine. Le bras oscillant standard a été modifié en ajoutant des points de montage pour l’installation d’une paire d’amortisseurs Öhlins à cartouche séparée. Ces modifications ont également permis à Mario d’ouvrir complètement l’arrière du cadre. Cela a soulevé quelques questions concernant l’emplacement de la batterie. Mario m’a informé qu’avec le mono-amortisseur enlevé, il y avait un espace à l’avant du bras oscillant assez grand pour contenir une pile au lithium. Alors, il y a soudé une boîte et a fixé la batterie à l’aide d’une sangle en cuir.

Une autre pièce formée en aluminium est perchée sur la nouvelle boucle. Le petit capot de selle convertit la moto en monoplace et une petite bande LED à l’arrière sert de feu stop. La selle elle-même est enveloppée de cuir nubuck avec des surpiqûres de couleur assortie. Il y a un autre garde-boue qui étreint la roue arrière et quelques panneaux latéraux en alliage pour compenser l’espace négatif au niveau du cadre. Comme il s’agit d’une construction destinée à la piste, Mario a également installé des commandes reculées Borani Racing pour un potentiel d’inclinaison maximal. Un autre aspect difficile de la construction consistait à conserver le réservoir notoirement grand de Kawasaki (1). Pour ajouter une touche personnelle à la pièce d’origine, Mario y a placé un badge MRS Oficina.

Malgré le peu de modifications apportées au moteur de la Z900RS, Mario affirme que sa Zed surclassera facilement un modèle standard. Une modification de la cartographie ajuste le moteur de manière appropriée pour le collecteur en titane K-factory 4-en-1 et le silencieux. La plus grande amélioration, cependant, provient d’une réduction de poids massive. En plus d’éliminer tout excès et de remplacer les composants d’origine par des pièces en alliage, Mario a remplacé les jantes moulées par un ensemble coûteux. Les jantes en fibre de carbone Rotobox sont responsables d’une énorme perte de poids de 10 kg à elles seules. Si vous combinez cela avec toutes les autres réductions, la Zed de Mario pèse désormais une fraction de ce qu’elle faisait.

Kawasaki 900RS par MRS Oficina

Après 6 mois de travail acharné, le café racer MRS Z900RS porte des gommes prêtes pour la piste et c’est là qu’elle fera ses débuts. On ignore toujours si tous ses efforts ont porté leurs fruits dans des chronos plus rapides, mais je suis prêt à parier que ce sera le cas.

MRS OFICINA

Kawasaki 900RS par MRS Oficina

Traduction de « MRS Oficina Kawasaki Z900RS » ©Return of the Cafe Racers

Crédits Images ©Jean-François Muguet


Notes
(1) Si le réservoir est resté en tôle d’acier, il a subi de gros changements : il a été tronçonné en 6 parties et réassemblé en l’affinant nettement.

2 réflexions au sujet de “Kawasaki Z900RS par MRS Oficina”

  1. Merci pour cet article, toujours de qualité ! Je suis tres fan egalement du travail de MRS qui est toujours d’extreme bon gout, tres personnel, elegant avec un equilibre du design impeccable ! Enfin c’est mon opinion…. 🙂

Et vous, vous en pensez quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.