BSA A65 Hornet

BSA A65 Hornet

La BSA Hornet a été développée sur la même plate-forme A65 que le modèle Lightning de la marque de motocyclette britannique, afin de satisfaire la demande des États-Unis pour une machine dépouillée afin de rivaliser avec les Triumph TR6C et Norton P11.

BSA A65 Hornet

La BSA Hornet

BSA a vendu la Hornet en deux principales versions : la Spitfire Hornet en 1964 et 1965 et la Hornet (sans Spitfire) en 1966 et 1967.

Les motos de course de tout-terrain de cette époque étaient en grande partie des motos de rue adaptées aux rigueurs de la conduite en chemin, souvent avec des pneus aux sculptures profondes, un guidon large et renforcé, une selle épaisse, un échappement haut sans silencieux et des mesures de réduction de poids incluant souvent d’enlever le phare, le compteur, le feu arrière et tout ce qui n’était pas essentiel.

Par rapport aux motos de motocross et d’enduro modernes, les scramblers des années 50 et 60 étaient primitifs mais toujours efficaces. Des courses composées de douzaines et parfois de centaines de motos ont déferlé sur les déserts et les régions sauvages des États-Unis alors que ce sport gagnait en popularité et évoluerait pour devenir le motocross et l’enduro que nous connaissons tous aujourd’hui.

Les Britanniques étaient de loin la force dominante dans les courses de motos tout-terrain de l’époque avec leurs gros monocylindres et leur bicylindres parallèles équipés de simples moteurs à soupapes en tête à refroidissement par air, de freins à tambour à l’avant et à l’arrière, ainsi que de diverses paires d’amortisseurs à l’arrière ou un cadre rigide, et des fourches télescopiques à l’avant.

BSA Hornet : moteur et spécifications

Lorsque BSA a défini le projet de construction de sa propre usine de desert sled pour apaiser la demande des concessionnaires américains, ils ont démarré avec le populaire modèle Lightning (A65L) doté du bicylindre de 654 cm³ à soupapes en tête, d’une conception « unit » (monobloc) et d’une boîte de vitesse à 4 rapports.

BSA A65 Hornet

S’ensuit le modèle Spitfire Hornet, équipé d’un nouvel arbre à came haute performance, ainsi que de pistons à haute compression. Des échappements libres avec une ligne haute de style scrambler (east coast model) ou une ligne basse de style TT (west coast model) sont proposés. La puissance a été considérablement augmentée (cependant nous n’avons pas pu trouver de chiffres fiables ni de diagramme dynamique). Les rapports de démultiplication ont été modifiés pour une meilleure accélération, aux dépens de la vitesse maximale, et des ailettes de refroidissement ont été ajoutées aux freins à tambour.

BSA A65 Hornet

Le phare et les feux diurnes ont été retirés, le compteur de vitesse a été retiré (le compte-tours est resté) et le poids a été réduit de 179 kg (à sec) à 172kg (à sec). Chaque BSA Hornet a quitté l’usine avec une paire de pneus Dunlop K70 Gold Seal et un schéma de peinture rouge mandarin ou rouge cherokee.

En raison du fait que la Hornet (et la Spitfire Hornet) n’étaient ni munis d’éclairages ni d’indicateur de vitesse, il n’était pas possible de les enregistrer sur la route. Toutefois, certains propriétaires les équipaient de leurs propres éclairages et d’un compteur de vitesse de BSA Lightning afin d’apaiser le DOT (1) et d’obtenir leur plaque d’immatriculation.

BSA A65 Hornet

Les Hornet qui ont survécu jusqu’à aujourd’hui sans être écrasées dans le désert ni mises au rebut prennent de la valeur et deviennent des objets de collection. Certaines ont même commencé à s’affronter dans des catégories vintage avec leurs rivales traditionnelles de l’époque.

La BSA Hornet de 1967 de l’article

La Hornet que vous voyez ici est une ex-machine de course qui a été restaurée très proche de ses spécifications d’usine avec sa ligne d’échappement haute (east coast model). Le garde-boue avant a été supprimé ainsi que le compte-tours, et la clé de contact a été retirée et remplacée par un simple commutateur à bascule.

BSA A65 Hornet

Le système d’allumage d’origine, souvent fastidieux, a du être remplacé par un système moderne de Boyer Bransden, et des atténuateurs (dB killer) ont été installés dans la ligne d’échappement.

BSA A65 Hornet

Le réservoir rouge porte désormais des reproductions de décalcomanies BSA et le réservoir d’huile porte des décalcomanies « à double drapeau » de la bonne période. Cette moto est actuellement équipée de pneus de flat-track, indice possible de son utilisation antérieure, avec un guidon large et une face avant dégagée grâce à l’absence de phare ou de compteur.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette BSA ou vous inscrire pour enchérir, vous pouvez cliquer ici pour consulter le site de Bonhams.

BSA A65 Hornet

Traduction de « BSA Hornet A65 – A 1960s California Desert Racing Icon » par Ben Branch ©Silodrome

Crédits Images ©Bonhams


Notes
(1) DOT pour Department of Transportation, l’équivalent de notre ancien Ministère des Transports et de l’Équipement devenu depuis le Ministère de la Transition écologique et solidaire.

Et vous, vous en pensez quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.