Honda GB400 TT par Sam Troy

Ces dernières années, nous avons vu une série de nouvelles machines inspirées des motos classiques. Des modèles comme la Kawasaki Z900RS ou la Triumph Thruxton R sont sortis avec des arguments persuasifs expliquant pourquoi elles ont été fabriquées et ce qui a influencé leur création. C’est une tactique marketing intelligente qui nous pousse à croire que ces motos sont plus crédibles que celles proposées par leurs concurrents. Cette tactique n’a rien de nouveau cependant. Cela se produit depuis des décennies et a abouti à la sortie de quelques motos qui sont devenues elles-mêmes des classiques. Au Japon, à la fin des années 80, Honda testait la réaction du marché japonais en usant de cette tactique et en développant une moto appelée GB400 TT ou Tourist Trophy.

Honda GB400 TT par Sam Troy

Au moment de sa sortie, la Honda GB400 TT était à peu près aussi proche que possible d’un café racer construit en usine. Honda a trouvé l’inspiration dans les motos anglaises emblématiques qui ont participé au TT de l’île de Man, telles que la BSA Gold Star et la Norton Manx. La GB400 TT a canalisé ces deux motos dans la configuration et la conception de son moteur. Propulsée par une version révisée du monocylindre de la XL600 refroidi par air, la TT offrait des performances modestes mais excellait vraiment par son style. La GB400 TT était dotée d’un cadre tubulaire, de jantes en alliage à rayons, de demi-guidons et d’une selle monoplace. Son réservoir avait des échancrures pour les genoux comme celles des motos de course TT et elle arborait un thème de peinture classique avec des liserés.

Aujourd’hui, la Honda GB400 TT est en passe de devenir une classique avec des modèles d’origine parfait à un prix décent. La Honda offre également un bon point de départ pour un projet de café racer, si vous pouvez vous résoudre à en modifier une. Pour le constructeur amateur situé à Sydney, Sam Troy, la décision de modifier sa GB fut facile. Voici l’histoire qui raconte comment Sam a transformé sa classique négligée en une préparation hautement désirable …

« Je suis passionné de bécanes depuis que je suis enfant. Mon père avait des motos mais je n’ai obtenu mon permis que bien plus tard. J’adorait les photos des anciens pilotes du TT de l’île de Man et ça m’est resté. J’étais fan de la Honda CB400F (je le suis toujours) à cause d’une photo de mon père, juché dessus, dans les années 70. Il dit souvent combien il l’aimait, ce qui, j’en suis sûr, a alimenté mon obsession. Quand je suis parti à la recherche d’une Honda CB400F, j’ai découvert assez rapidement qu’on me demanderaient une somme que je n’avais pas. Lorsque j’ai déniché la GB400 TT, mon bon ami, Lach, a mentionné à quel point il aimait le style classique. J’ai réfléchi un peu plus et j’ai décidé qu’elle avait probablement les qualités pour le projet que j’avais en tête. J’ai parcouru Internet et j’ai trouvé cette bécane très bon marché. »

Honda GB400 TT par Sam Troy

« Je possède ma GB400 TT depuis environ 3 ans. Elle était dans un très mauvais état quand je l’ai récupérée. Elle avait été laissée aux aléas de la météo et avait été abandonnée à quelques reprises avec toutes les éraflures, bosses et rayures pour le prouver. En plus de cela, il y avait eu quelques tentatives douteuses de modification du câblage. »

« Étant la seule moto que je possédais, en plus d’être la première, j’ai essayé de réduire le temps passé hors route en travaillant sur un sujet à la fois. J’ai commencé par la faire fonctionner un peu mieux puis par trier le câblage électrique. C’était agréable d’avoir enfin de la lumière dans les compteurs ! »

Honda GB400 TT par Sam Troy

« Une fois que j’ai maîtrisé les bases, j’ai chargé Trev du Surfside Motorcycle Garage d’effectuer une remise en état « haut de gamme » et de résoudre quelques autres soucis mécaniques. Il n’y avait vraiment aucune chance que je puisse entreprendre ces tâches avec mon expérience limitée. J’ai également déménagé 3 fois pendant la construction. Je suis passé d’une place de parking à un parking souterrain puis à un abri de jardin pour bricoler. J’ai choisi mes combats à bon escient, remettant la Honda à des professionnels quand j’estimais que c’était préférable. »

« J’ai installé un nouvel échappement et plus tard, Trev l’a ajusté et fabriqué des supports pour le monter correctement. Trev a également remplacé les rayons rouillés des roues par des nouveaux rayons en acier inoxydable. Je l’ai ensuite pilotée telle quelle. Toujours un peu rude sur les bords, mais fonctionnant très bien. »

« Finalement, je me suis mis au travail en ajustant le carénage. Il m’a fallu plusieurs mois sur mon temps libre pour bien faire les choses. C’était l’aspect le plus difficile de la construction. Non seulement le monter sur la bécane, mais en veillant à ce que sa position soit en phase avec les lignes de la GB400 TT. Il y avait aussi le défi de le rendre pratique. J’ai investi beaucoup d’efforts pour m’assurer qu’il n’endommageait pas le guidon, les leviers, la roue avant, les conduites de frein ou le câblage électrique. Je ne sais plus combien de fois je me suis moqué du carénage sur la moto et je l’ai retiré. J’ai ensuite fait monter les supports pour l’adapter avec l’aide de quelques amis. Une fois que tout fonctionnait globalement, j’ai fait quelques essais, puis j’ai tout démonté à nouveau et l’ai livré à Sam de Colourfuel pour donner vie à mon idée de schéma de peinture. »

Honda GB400 TT par Sam Troy

« La GB n’est pas une moto particulièrement puissante mais elle est très amusante. L’installation des commandes reculées et des demi-guidons permet d’améliorer l’expérience de conduite. La ligne d’échappement permet à la machine de respirer beaucoup plus facilement, elle est désormais plus réactive et accélère plus en douceur. Je ne sais pas si le carénage m’aide à réduire les temps au tour mais je pense que rien que pour le style ça en valait vraiment la peine ! »

Honda GB400 TT par Sam Troy

Pour ceux qui se demandent quelles pièces Sam a utilisées pour ce projet, la liste comprend un carénage Airtech Streamlining AJM7 avec un pare-brise Gustafsson. Les rétroviseurs d’embouts de guidon sont de Halcyon et les demi-guidons sont de Tommaselli. La ligne d’échappement utilise un collecteur d’échappement XBR500 Blackwidow et une paire de silencieux mégaphone inversé Cone Engineering. La position de conduite a été perfectionnée avec l’ajout de commandes reculées Raask et d’une selle de GB500 réutilisée. Un petit garde-boue de Mostyn se trouve au-dessus de la roue avant, un maître-cylindre et un levier Suzuki remplacent le train d’origine Honda et le feu arrière vintage a été fabriqué par Posh au Japon.

La GB400 TT de Honda avait un style intemporel tout droit sortie de l’usine. Le travail de Sam sur cette moto a porté son attrait classique à un niveau supérieur. C’est grâce à sa détermination inébranlable, ses modifications soigneusement organisées et son travail acharné. Sam tient à remercier Steve, Paul, Rob, Manfred et Doug pour leur soutien et leurs conseils, Trev au Surfside Motorcycle Garage et Jason et l’équipe de Gasoline Motor Co.

SAM TROY

Honda GB400 TT par Sam Troy

Traduction de « SAM TROY’S TROPHY – HONDA GB400 TT CAFE RACER » ©Return of the Cafe Racers

Crédits Images ©Hamilton Media

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.