Moto Guzzi 1000 SP par Shiny Hammer

Nous sommes passionnés par les café racer classiques de Moto Guzzi. Mais nous aimons encore plus quand quelqu’un mets un peu la pagaille dans la recette. Comme avec cette Moto Guzzi 1000 SP élégante et originale venant de France, qui mélange des éléments de style conventionnels avec d’autres peu orthodoxes, le tout, avec une grande efficacité.

Elle provient de Samuel Aguiar, un homme aux multiples talents qui conçoit des meubles ainsi que des motos. Il dirige l’atelier Shiny Hammer à Saint-Quentin, une ville proche de la frontière belge dans le nord de la France.

Moto Guzzi 1000 SP par Shiny Hammer

Les créations précédentes de Samuel incluent un scooter électrique de style Rocketeer et un superbe Shovelhead. Ils sont tous les deux formidables mais ont peu de choses en commun avec cette Guzzi.

Celle-ci est basée sur une 1000 SP de 1981, déclare Samuel. La moto était accidentée et la roue avant était carrément coincée dans le moteur. Je devais remettre la machine d’aplomb avant de faire la moindre modification. Mais sur le moteur, seul l’alternateur était cassé.

Moto Guzzi 1000 SP par Shiny Hammer

La «Spada», comme on l’appelait, était une excellente moto en son temps. Elle avait une maniabilité précise, un système de freinage intégral et des aptitudes de routière au quotidien. Le souple bicylindre en V envoyait environ 70 chevaux (1) à la traditionnelle transmission par arbre de Guzzi, et la moto pouvait rouler à 160 km/h (2) pendant des heures.

Le style plastoc n’a pas trop bien vieilli, et c’est la principale chose que Samuel a corrigée.

Mon idée était de commencer par un style «identifiable» pour le réservoir, puis d’être un peu plus inhabituel sur le garde-boue avant, dit-il. Je voulais une sorte de café racer qui sorte de l’ordinaire.

Moto Guzzi 1000 SP par Shiny Hammer

C’est une construction personnelle, donc Samuel a eu la liberté d’explorer quelques idées.

Je me dis toujours que je vais vendre le projet sur lequel je travaille, mais ensuite j’en tombe amoureux ! Je garde la plupart de mes constructions, car elles sont toutes très différentes.

Après avoir vérifié et entretenu le moteur en profondeur, Samuel a remplacé les Dell’Orto de 30 mm par une paire de puissantes pièces en 36 mm. La ligne d’échappement en acier inoxydable est personnalisée, avec deux tuyaux droits cachant des chicanes pour réduire un peu le niveau de bruit.

Moto Guzzi 1000 SP par Shiny Hammer

Les commandes reculées Tarozzi se nichent dans les courbes des lignes d’échappement, et les amortisseurs de style vintage sont des pièces oléopneumatiques de Fournales, avec des ressorts pneumatiques réglables que vous pouvez mettre en pression avec une pompe à vélo standard.

La fourche est d’origine mais rénovée, un peu abaissée et améliorée avec des freins Brembo. Samuel a également complété et perfectionné les tés supérieurs, juste derrière un Motoscope Pro, la dernière génération de tableau de bord numérique Motogadget.

Moto Guzzi 1000 SP par Shiny Hammer

Les jantes de 18 pouces d’origine ont été remplacées par des jantes Morad à rayons de même diamètre, en largeurs 2,5 à l’avant et 3,5 à l’arrière. Elles sont chaussées de nouveaux pneus.

Il y a un maître-cylindre Beringer avec un levier personnalisé accroché au Brembo à l’avant, mais le maître-cylindre arrière provient d’un scooter 50cm³ et fonctionne via une liaison faite maison.

Moto Guzzi 1000 SP par Shiny Hammer

Le chantier le plus difficile fut cependant le travail du métal. Comme tout le reste sur cette Guzzi, à part la selle en cuir gris, Samuel l’a affronté seul dans son atelier.

Je voulais pouvoir souder de l’aluminium depuis des années, déclare-t-il, et j’ai décidé d’apprendre lors de ce projet.

Il a acheté un soudeur TIG et a littéralement appris sur le tas, même si vous ne pourriez jamais le soupçonner.

Moto Guzzi 1000 SP par Shiny Hammer

La carrosserie est toute neuve et entièrement en aluminium. Les formes du réservoir et du carénage (avec un phare de scooter Peugeot Ludix) sont parfaitement réalisées mais c’est le garde-boue avant et le dosseret de selle qui apportent de l’originalité.

Il n’y a pas de peinture sur la ferronnerie pour masquer les imperfections.

Je pensais à une peinture noire ou grise, mais j’ai décidé de simplement la brosser et d’ajouter une couche transparente, explique Samuel.

Moto Guzzi 1000 SP par Shiny Hammer

Le métal brut est un truc difficile à réaliser car il ne pardonne aucune erreur. Mais cela devient un look signature pour Shiny Hammer et Samuel a la frappe pour le travailler.

Shiny Hammer

Moto Guzzi 1000 SP par Shiny Hammer

Traduction de « MASTER OF METAL: SHINY HAMMER’S MOTO GUZZI 1000SP » par Chris Hunter ©BIKEEXIF


(1) 61 ch à 6500 tr/min pour être plus précis.
(2) 175 km/h chrono

Et vous, vous en pensez quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.