Harley Davidson Dyna par Icon 1000

Harley Davidson Dyna par Icon 1000

L’équipe d’Icon 1000 n’y va pas de main morte, tant sur les graphismes sauvages qu’ils arborent sur leur équipement de conduite que sur leur approche à plein gaz et la gomme qui fume pour les vidéos marketing. Et il en va de même pour leur approche déjantée de la construction de motos custom..

Le dernier tour de force d’Icon 1000 s’appelle « Homemade Sin », une Harley Davidson Dyna fortement modifiée et propulsée par un moteur S&S. C’est une autre création éclectique et ahurissante de l’équipe de Portland, et c’est tout sauf subtil.

Harley Davidson Dyna par Icon 1000

Obscènement large et construite pour la gloire, « Homemade Sin » est tout simplement un V-twin sans la bénédiction de Milwaukee.

Icon 1000

« Homemade Sin » a commencé sa vie en tant que Harley Davidson Dyna de 2013, mais il reste très peu de choses de la routière traditionnellement recouverte de chrome.

Harley Davidson Dyna par Icon 1000 : les caractéristiques

Au cœur de la préparation se trouve un moteur bicylindre en V, le T124 Black Edition de S&S. Il est 350 cm3 plus gros que le groupe motopropulseur de la Dyna, donc, comme vous vous en doutez, il apporte une amélioration significative des performances. Pour pousser encore plus loin la puissance, les gars d’Icon ont équipé le moteur d’un filtre à air S&S, modifié l’alimentation et ont construit un kit de collecteurs 2-en-1 coiffés de silencieux S&S.

La tâche pour fournir toute cette puissance supplémentaire à la roue arrière a ensuite été confiée à Belt Drives Ltd pour l’embrayage et la conversion de chaîne.

L’équipe d’Icon ne se contente de rien qui ne soit pas à la hauteur de la conduite extrême qu’ils exigent de leurs motos. Afin de remettre la Dyna au goût du jour, sa suspension et ses freins ont fait l’objet d’une refonte complète.

Montée sur l’avant du cadre se trouve une fourche de Ducati Monster avec des éléments internes de NITRON™. Mais pour les adapter au cadre, la fourche nécessitait une configuration spéciale des tés. Icon a trouvé la solution sous la forme d’un té spécialement conçu et fabriqué par Ducati pour un modèle de Monster au début des années 2000. Pour l’arrière, les partenaires chez NITRON™ ont fourni une paire d’amortisseurs NTR R3 qui offrent un réglage des performances à 3 voies.

Harley Davidson Dyna par Icon 1000

Pour réduire la masse non suspendue de la Dyna, le bras oscillant en acier a été remplacé par une configuration en aluminium Roaring Toys. L’équipement suivant sont des jantes coulées en alliage homologuées ABE de 16 pouces et elles ont été enveloppées dans du caoutchouc AVON Cobra Chrome (150-f / 160-r).

Les améliorations de la puissance de freinage se présentent sous la forme d’étriers AP RACING qui mordent des disques EBC. Pour garder l’avant net, l’équipe Icon a habilement usiné le disque de frein à l’avant en imitant le motif des rayons de la roue.

Aussi hideuse et deux fois plus rapide que soit « Homemade Sin », comme la plupart des constructions ICON, elle vaut la peine d’être découverte.

Icon 1000
Harley Davidson Dyna par Icon 1000

Dans le le style habituel d’Icon 1000, « Homemade Sin » a l’air méchante comme l’enfer. Construite selon les spécifications du café racer, la Dyna est dépourvue de tout excès et elle a été dépouillée de la lourde carrosserie qui lui a été attribuée à l’usine de Milwaukee. Au lieu de cela, elle porte de la tôle tout droit sortie du Japon sous la forme d’un réservoir Honda CB900F modifié. Le dosseret est également inspirée de la CB900F mais il s’agit en fait d’une reproduction modifiée qu’Icon a construit à l’aide d’une imprimante 3D et de fibre de verre. En plus de peaufiner le dessous du réservoir Honda, l’équipe d’Icon a découpé le remplissage d’origine et soudé des bouchons de réservoir doubles de style Endurance Racing à la place. Ce n’est peut-être pas conventionnel voire même inutile, mais cela reste dans l’esprit de l’entreprise.

Harley Davidson Dyna par Icon 1000

À la liste des composants Honda de cette Harley fortement modifiée s’ajoute une collection de pièces d’une plateforme plutôt inattendue, une Honda Dream de 1969 et plus particulièrement l’habillage de fourche et le bloc de phares. Ajoutant à l’absurdité de cet étrange appariement, le compteur de la Dream a été remplacé par un cendrier et un allume-cigare 12V fonctionnel est intégré sur le côté. L’explication derrière cette bizarrerie est que le directeur du design d’Icon, Kurt Walter, a apporté une modification similaire à son premier 2-roues qui s’est également avéré être un cyclomoteur Honda.

Niché derrière le phare Honda se trouve un radiateur d’huile supplémentaire flanqué des demi-guidons. Ces derniers portent des leviers Magura HC1 et des poignées Renthal. La simplicité frappante de ce poste de pilotage modifié a été rendue possible par le fait qu’Icon n’a pas l’intention de faire rouler cette moto dans la rue.

Harley Davidson Dyna par Icon 1000

Puisqu’un voyage inaugural dans les rues de Portland n’était pas une option pour cette bête sans permis, Icon a conçu d’autres plans.

En même temps que « Homemade Sin » était en préparation, l’équipe d’Icon travaillait sur un projet à 4 roues. Appelée « Bone Stock », c’est la première préparation de voiture construite par Icon 1000 à partir d’une ancienne voiture Monte Carlo. La Chevrolet préparée pour la course utilise un V8 de 365 ch et elle a accompagné « Homemade Sin » sur un circuit de course abandonné où la paire s’est affrontée.

Malheureusement, le vainqueur de la course du jour reste inconnu, mais que ce soit un mauvais pari ou non, nous aurions misé sur la Harley.

ICON 1000

Harley Davidson Dyna par Icon 1000

Traduction de « Unholy Temptation – Icon 1000 Homemade Sin HD Dyna » par Geoff Baldwin ©Return of the Cafe Racers

Et vous, vous en pensez quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.